Unterleuten/ Brandebourg de Juli Zeh

Un compte rendu rédigé par Anne Plet, étudiante en master 2 KulturWissenschaften de l’Université Paris Nanterre

Juillet 2010.  Sous une chaleur caniculaire, un certain Monsieur Pilz, employé de la société d’énergie éolienne « Vento  Direct », vient à Unterleuten, village du Brandebourg, pour annoncer à ses habitants un projet de construction d’éoliennes dans leur commune. Ce projet déclenche l’ouverture des hostilités dans le village : vont alors s’affronter sans pitié les partisans des éoliennes et leurs opposants, sur fond de vieilles rancœurs villageoises. C’est ce drame que nous raconte Juli Zeh dans son roman, paru en Allemagne en 2016 et en traduction française en 2017. Continuer la lecture de « Unterleuten/ Brandebourg de Juli Zeh »

Im Moment. Fotografie aus Sachsen und der Lausitz (Görlitz, 8-10 Mar 18)

Un colloque sur la photographie en Saxe et dans la Lausitz, du 8 au 10 mars à Görlitz. On notera deux communications prévues sur le photographe Christian Borchert et ses portraits d’écrivains et d’artistes.

https://arthist.net/archive/17413

Compte rendu signalé – A. Kirsch: Weltanschauung als Erzählkultur

Compte rendu de l’ouvrage d’Anja Kirsch, Weltanschauung als Erzählkultur. Zur Konstruktion von Religion und Sozialismus in Staatsbürgerkundeschulbüchern der DDR  (Une vision du monde comme culture de la narration, sur la construction de la religion et du socialisme dans les manuels d’éducation civique en RDA)

Asako Miyazaki, Brüche in der Geschichtserzählung. Erinnerung an die DDR in der Post-DDR-Literatur, Würzburg, Königshausen & Neumann, 2013

[Asako Miyazaki, Fractures du récit historique. Le souvenir de la RDA dans la littérature post-RDA, Wurtzbourg, Königshausen & Neumann, 2013]

 https://www.verlag-koenigshausen-neumann.de/product_info.php/info/p7637_Brueche-in-der-Geschichtserzaehlung–Erinnerung-an-die-DDR-in-der-Post-DDR-Literatur—Epistemata-Literaturwissenschaft-789—-34-00.html

Compte rendu rédigé par Linda Mannewitz, étudiante en Master M2 Etudes germaniques à l’Université Sorbonne Nouvelle

Ce livre d’Asako Miyazaki s’intègre dans le flot d’ouvrages analysant la question du statut de la littérature est-allemande écrite après la chute du Mur. L’auteur n’essaie cependant pas de faire rentrer cette littérature dans le moule d’un modèle d’histoire littéraire. Elle met plutôt l’accent sur la conscience de l’histoire ainsi que sur les différentes formes de mémoire se manifestant à l’égard de cet État disparu. Contrairement aux théories de la mémoire qui associent à cette dernière une fonction créatrice d’identité, Miyazaki met en évidence, à l’aide de motifs récurrents, l’instabilité et l’hétérogénéité de la mémoire. Une telle conception s’oppose au discours sur l’identité collective mis en avant par le régime de la RDA. Son ouvrage représente ainsi une contribution importante à la recherche dans ce domaine. En effet, il se situe à la jonction de la littérature et de la politique de la mémoire, tout en prenant uniquement en compte la littérature évoquant la RDA. Pour étayer son analyse, l’auteur propose un nouveau terme, celui de ‘Post-DDR-Literatur’. Cette littérature peut se définir comme étant une littérature post-nationale, ce qui remet en question l’idée même d’une nation. Elle se distingue du discours national dominant après la réunification, basé sur la construction de l’identité.
Continuer la lecture de « Asako Miyazaki, Brüche in der Geschichtserzählung. Erinnerung an die DDR in der Post-DDR-Literatur, Würzburg, Königshausen & Neumann, 2013 »

La nouvelle extrême-droite allemande : les spécificités des nouveaux Länder

Les élections qui se sont tenues dimanche 24 septembre en Allemagne ont montré une percée de l’extrême-droite, notamment dans les nouveaux Länder. Nous proposons de revenir sur cette nouvelle extrême droite allemande, sur le type de discours et de rapport à l’histoire allemande qu’elle porte.

Le Parti AfD (i.e. Alternative für Deutschland, Alternative pour l’Allemagne) a obtenu 12,6% des voix, soit une progression de 7,9% par rapport aux dernières élections en 2013[1]. Ce score, au-delà des sondages les plus pessimistes, va permettre à cette formation politique d’extrême-droite d’être représentée au Parlement allemand avec 94 députés. C’est une première : grâce à la règle des 5% mise en place en 1949 pour tirer les leçons de l’échec de la République de Weimar, un Parti ne peut avoir de députés que s’il obtient 5% des voix ou 3 mandats directs, et aucune formation d’extrême-droite n’avait jusqu’à ce dimanche 24 septembre 2013 rempli ces critères. Continuer la lecture de « La nouvelle extrême-droite allemande : les spécificités des nouveaux Länder »

Compte rendu signalé. La RDA et l’OLP. DDR und PLO. Die Palästinapolitik des SED-Staates Maeke, Lutz

https://www.hsozkult.de/publicationreview/id/rezbuecher-28325?utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2018-2&utm_campaign=htmldigest&utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2018-2&utm_campaign=htmldigest