Compte rendu signalé : La RDA et le terrorisme international. Die DDR und der internationale Terrorismus. Bengtson-Krallert, Matthias

https://www.hsozkult.de/publicationreview/id/rezbuecher-28832

Compte rendu signalé : Schwedt, la prison militaire de la RDA/Polzin, Arno: Mythos Schwedt. DDR-Militärstrafvollzug und NVA-Disziplinareinheit aus dem Blick der Staatssicherheit

Le peuple est mort, vive le peuple ! Variations sur le slogan “Wir sind das Volk!”

Ce carnet de recherches fête aujourd’hui sa première année d’existence, en même temps que les 29 ans de la chute du Mur. Les rédacteurs vous proposent un texte de circonstance sur la réutilisation du célèbre slogan depuis 1989.

Louise Soucheyre  a soutenu un mémoire de master 2 KulturWissenschaften à l’Université Paris Nanterre en 2018, sur la langue de la droite nationale-populiste allemande contemporaine (Dir. Sibylle Sauerwein).

            Automne 2018. Les feuilles tombent, le froid arrive, marquant la fin d’un été allemand agité par des manifestations de la droite radicale. Les feuilles tombent, le froid arrive, et voici déjà venir le 9 novembre, jour hautement symbolique en Allemagne en raison des nombreux événements historiques qu’il rappelle. En particulier le « Schicksalstag », « jour du destin», celui de la chute du mur de Berlin en 1989. C’est l’occasion de revenir sur le rapport controversé mais manifeste qu’entretient l’extrême droite à la mémoire de cet épisode de l’histoire allemande.

            Les idées d’extrême droite connaissent un retentissement particulier à l’Est depuis la réunification allemande ; c’est ce que montrent les résultats des votes par Land à chaque élection[1] ainsi que la carte des mouvements contestataires. Les événements de la fin août 2018 l’ont une nouvelle fois montré : partie de Chemnitz en Saxe, la vague de manifestations s’est rapidement étendu à la Thuringe et au Brandebourg. Ainsi les citoyens partisans de cette mouvance politique semblent-ils aspirer à un nouvel Octobre 1989. Continuer la lecture de « Le peuple est mort, vive le peuple ! Variations sur le slogan “Wir sind das Volk!” »

Exposition sur la RDA, Université Paris 8, Saint-Denis

(Crédit photo :© Harald Hauswald/OSTKREUZ)

L’exposition « Voll der Osten » est le résultat d’une collaboration entre un photographe et un historien allemands, Harald Hauswald et Stefan Wolle, pour la Stiftung zur Aufarbeitung der SED-Diktatur. Cette exposition vous est proposée du 14 novembre au 30 novembre 2018 dans le hall de la BU de l’université de Saint Denis par les étudiants du master 2 Kulturwissenschaften de l’université de Nanterre et les étudiants germanistes de LEA, en licence 2 de l’université de Saint Denis et leurs enseignants Anne-Marie Pailhès et Kolja Lindner.

L’exposition propose une entrée en textes et en images dans le quotidien de l’ancienne Allemagne de l’Est. Articulée autour de 18 thèmes, elle présente des photographies de Harald Hauswald prises de la fin des années 70 jusqu’à la chute du mur et de la RDA commentées par de courts textes en allemand de Stefan Wolle, tantôt par des recontextualisations, tantôt par des anecdotes. Continuer la lecture de « Exposition sur la RDA, Université Paris 8, Saint-Denis »

Compte rendu signalé. L’image des bourreaux nazis chez les historiens de la zone soviétique et de la RDA. F. Wendler: NS-Täter in der Geschichtsschreibung der SBZ und DDR

https://www.hsozkult.de/publicationreview/id/rezbuecher-28824

Compte rendu signalé. Les paquets de l’Ouest. Eine große Freude? Der innerdeutsche Paketverkehr im Kalten Krieg (1949-1989).

Soch, Konstanze: Eine große Freude? Der innerdeutsche Paketverkehr im Kalten Krieg (1949-1989).
 

Soutenance HDR sur l’histoire culturelle de la RDA le 23 novembre 2018

La soutenance d’HDR de madame Elisa GOUDIN (membre du CEREG ) aura lieu le 23 novembre 2018 à partir de 10h à l’Université de Paris 4 centre Malesherbes, au 108 boulevard Malesherbes dans le 17ème arrondissement.

Le titre est le suivant : “Pour une socio-histoire des politiques culturelles en RDA et dans les nouveaux Länder : histoire du quotidien et histoire des politiques publiques”. La nouvelle recherche porte sur une institution qui a existé entre 1953 et 1990 en RDA et s’appelait Berliner Haus fur Kulturarbeit, elle était chargée d’encadrer le travail des collectifs artistiques dans les “entreprises du peuple” de Berlin-Est et de gérer la politique mémorielle de la ville, comme les 750 ans de Berlin en 1987 par exemple. Basée sur les archives de cette institution, l’étude utilise les outils de la socio-histoire et de l’histoire du quotidien. Les stratégies d’adaptation et d’évitement dans les pratiques quotidiennes, ainsi que le rapport de cette institution au Parti et plus généralement à la doctrine marxiste, ont pu être mis au jour. Au total, cette étude montre que le Parti n’a jamais eu une mainmise totale sur la politique culturelle de la RDA, en dépit des moyens mis en oeuvre dans ce domaine.

Le jury sera composé de Madame Hélène Miard-Delacroix (garante), madame Hélène Camarade, monsieur Emmanuel Droit, madame Dominique Herbet, monsieur Armin Owzar, et monsieur Hans Stark.

Madame Elisa GOUDIN ( l’une des rédactrices de ce carnet en ligne) est l’auteur d’un article sur l’extrême-droite dans les nouveaux Länder sur ce site :

https://allemagnest.hypotheses.org/tag/extreme-droite

Lien vers sa page personnelle : http://www.univ-paris3.fr/mme-goudin-steinmann-elisa-22236.kjsp