Séminaire franco-allemand : “La RDA et sa postérité”, Berlin, avril-juillet 2019

11 avril : Nicolas Offenstadt, “Le pays disparu”

16 mai : Sarah Kiani, “Sexual revolution oder sexual evolution? Repression und Überwachung von Homosexualitäten im Vergleich: Berlin-Ost und Berlin-West (1970–1980)”

10 juillet : Etienne Dubslaff, “Die Bedeutung sozialdemokratischen Handelns im letzten Jahr der DDR”

https://www.hsozkult.de/event/id/termine-39790?utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2019-3&utm_campaign=htmldigest&utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2019-3&utm_campaign=htmldigest

L’art dans l’espace public en RDA – Martin Maleschka, DDR-Baubezogene Kunst. Kunst im öffentlichen Raum 1950 bis 1990

Martin Maleschka, DDRBaubezogene Kunst. Kunst im öffentlichen Raum 1950 bis 1990, Berlin, DOM publishers, 2018, 504 p. (500 ill.)

Un compte rendu de Jean Mortier

Il subsiste encore aujourd’hui dans l’espace public des Nouveaux Länder de très nombreux vestiges d’art urbain, notamment les décorations de façades qui en RDA faisaient partie intégrante de la politique de construction – qu’il s’agisse des décors pour immeubles d’habitation, écoles ou ouvrages publics, la plupart construits à partir d’éléments modulaires préfabriqués en béton (Plattenbau). Certains ont très tôt disparu, beaucoup sont menacés de destructions. Dès 2005, Martin Maleschka, architecte de Cottbus né en 1962 à Eisenhüttenstadt, l’ancienne Stalinstadt, – nom qu‘elle conserva jusqu’en 1961 –, a eu à cœur de garder pour la postérité des traces photographiques de ces décorations. Il a ainsi, depuis 2005, année après année, constitué une collection de plus de 100 000 photographies qu’il a déposées sur une plate-forme internet. Continuer la lecture de « L’art dans l’espace public en RDA – Martin Maleschka, DDR-Baubezogene Kunst. Kunst im öffentlichen Raum 1950 bis 1990 »

Ce qui reste de la RDA, un essai d’Elisa Goudin

Une rédactrice de ces carnets, Elisa Goudin, vient de publier un essai sur le blog “La vie des idées” :  https://laviedesidees.fr/Ce-qui-reste-de-la-RDA-1989-2019.html

Voir un autre texte d’Elisa Goudin : “La nouvelle extrême-droite allemande, les spécificités des nouveaux Länder” https://allemagnest.hypotheses.org/143

 

 

Weder Ost noch West. Textes sur l’étude de la transformation à l’Est

Un dossier en ligne comprenant un ensemble de textes très intéressants sur l’étude de la transformation.
Ein Themenschwerpunkt über die schwierige Geschichte der Transformation Ostdeutschlands

von

Kerstin Brückweh und Marcus Böick

 

RDA, non, tout n’a pas encore été dit

Compte rendu d’un atelier, Rostock

https://www.hsozkult.de/conferencereport/id/tagungsberichte-8176?utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2019-3&utm_campaign=htmldigest&utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2019-3&utm_campaign=htmldigest

Journée d’étude sur Lutz Seiler, 22 mars 2019, Paris

L’écrivain Luz Seiler est en résidence d’écrivain à la Sorbonne en mars et avril 2019.

Une journée d’étude lui est consacrée :

https://www.maison-heinrich-heine.org/manifestations-culturelles/2019/mars/lutz-seiler

Joris Ivens et la RDA

Unbekannter Ivens. Triumph, Verdammnis, Auferstehung. Joris Ivens bei der DEFA und in der DDR 1948–1989

https://www.hsozkult.de/publicationreview/id/rezbuecher-29316?utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2019-3&utm_campaign=htmldigest&utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2019-3&utm_campaign=htmldigest

Lectures de Volker Braun à Paris, Toulouse, Montpellier et Lyon, 2 au 8 avril

Lectures de Volker Braun

à l’occasion de la parution de Poèmes choisis (Gallimard)
traduits par Jean-Paul Barbe et Alain Lance
Préface d’Alain Lance

http://adeaf.net/Lectures-de-Volker-Braun

http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Poesie-Gallimard/Poemes-choisis2

L’histoire partagée entre Est et Ouest. Geteilte Geschichte / A History Shared and Divided

Bösch, Frank (Hrsg.): Geteilte Geschichte. Ost- und Westdeutschland 1970–2000. Göttingen : Vandenhoeck & Ruprecht  2015 ISBN 978-3-525-30083-1, 491 S. € 34,99.

Bösch, Frank (Hrsg.): A History Shared and Divided. East and West Germany since the 1970s. Oxford : Berghahn Books  2018 ISBN 978-1-78533-925-7, XII, 608 S. € 114,40.

https://www.hsozkult.de/publicationreview/id/rezbuecher-30239?utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2019-3&utm_campaign=htmldigest&utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2019-3&utm_campaign=htmldigest

“Traître” entre Est et Ouest – Karoline Kleinert : Sie nannten ihn Verräter. Auf den Spuren meines Grossvaters zwischen Ost und West

Un compte rendu rédigé par Jean Mortier

Karoline Kleinert : Sie nannten ihn Verräter. Auf den Spuren meines Grossvaterszwischen Ost und West, Rowohlt 2018, 319 pages.

 

Pendant longtemps, Karoline Keinert n’eut de son grand-père paternel, Heinz Lippmann, que ces deux images, celle d’un traître et d’un salaud. Traître, il ne pouvait que l’être pour la RDA : parti à l’Ouest en 1953 en emportant la caisse de la FDJ, l’organisation de jeunesse au sein de laquelle il était depuis 1949, à Berlin, l’adjoint d’Honecker, il avait aussi un temps collaboré avec le Verfassungschutz[1] ouest-allemand. Un salaud, ein Schwein , Inge n’avait pas d’autre mot pour parler – rarement – de celui qu’elle avait épousé en 1947 et qui après quelques mois de mariage, la quittait en lui laissant un enfant sur les bras, le père de l’auteure. Dans la maison, rien de lui, pas même une photo. Continuer la lecture de « “Traître” entre Est et Ouest – Karoline Kleinert : Sie nannten ihn Verräter. Auf den Spuren meines Grossvaters zwischen Ost und West »