Compte rendu : Christoph Hein, Guldenberg, 2021.

Christoph Hein, Guldenberg, Suhrkamp, Frankfurt/Main, 2021, 284 p.

Un compte rendu rédigé par Fanny Perrier, qui prépare une thèse sur les romans de Christoph Hein.

 

Guldenberg, petite ville de Saxe, 2017.

La vie y est décrite comme « calme, familière, agréable »[1]. Les fonds européens ont permis de restaurer quelques belles bâtisses et de redonner aux anciennes façades leur éclat d’antan.
Cette ville s’appelle tantôt Guldenberg, tantôt Bad Guldenberg car on y accueille des curistes qui profitent d’un gigantesque centre de bien-être, on Continuer la lecture de « Compte rendu : Christoph Hein, Guldenberg, 2021. »

Matériaux pour une histoire toujours en débat : décès de Detlef Nakath

Un hommage rédigé par Jean Mortier.

Le 23.09 2020 j’ai rendu compte  de l’ouvrage Ausschluss. Das Politbüro vor dem Parteigericht. Das Verfahren 1989/1990 in Protokollen und Dokumenten. dont Detlef Nakath était avec Gerd-Rüdiger Stephan l’éditeur intellectuel. Detlef Nakath vient de mourir à l’âge de 71 ans.

A propos de ce livre j’écrivais que « pratiquement aucun des documents utiles pour l’histoire du SED-PDS ne manque ». Cette remarque vaut pour toutes les publications que Detlef Nakath a réalisées, seul ou en collaboration, à partir de sources d’archives minutieusement et fidèlement exploitées. Il a mis ainsi à la disposition des chercheurs les matériaux nécessaires à une écriture sincère de l’histoire du Parti dirigeant et ce faisant de l’histoire de la RDA. Parmi les ouvrages majeurs dont il fut l’un des principaux contributeurs, il convient de citer Die SED. Geschichte – Organisation – Politik (1226 p. , dietz, Berlin, 1997), Die Parteien und Organisationen der DDR (1488 p., dietz, Berlin, 2002) und Deutsche Zeitgeschichte von 1945 bis 2000. Gesellschaft – Staat – Politik (1358 p. dietz, Berlin 2006).

Dan son dernier numéro, Das Blättchen, ce petit opuscule bimensuel qui se situe dans la tradition de Die Weltbühne, lui a rendu hommage sous un titre parfaitement approprié à ce que fut Detlef Nakath : Der Mann der Grundlagen[1]

Detlef Nakath était un ami.

[1] L’homme des fondamentaux

 

Parteiauftrag: Städtepartnerschaft. Kommunalpartnerschaften zwischen Polen und der DDR und ihre Transformation nach 1989

https://www.hsozkult.de/publicationreview/id/reb-94398

Rencontre avec Steffen Mau : Lütten Klein. Vivre en Allemagne de l’Est, une société en transition. Paris, Goethe Institut

Présentation de l’ouvrage par l’auteur avec Elisa Goudin-Steinmann, rédactrice des Carnets Regards sur la RDA.

Lundi 25 octobre 2021, 19h.

Avec Lütten Klein, Steffen Mau offre un livre aussi personnel qu’instructif. Son étude, rédigée avec beaucoup d’empathie, repose sur une profonde expertise en sciences sociales. Elle réussit non seulement à mieux comprendre la vie en RDA, mais aussi le changement du système après la réunification. En prenant l’exemple du lotissement préfabriqué éponyme de Rostock où l’auteur lui-même a grandi, celui-ci analyse, sous une forme à la fois originale et biographique, la constitution sociale de l’Allemagne de l’Est dans cette phase de transformation qui se poursuit jusqu’à ce jour. Il révèle les failles sociales déjà inhérentes à la société de la RDA et montre à quel point celles-ci se sont creusées au cours des décennies suivantes.

Lire la suite sur le site du Goethe Institut :

https://www.goethe.de/ins/fr/fr/sta/par/ver.cfm?event_id=22364818

Catalogue : Willy Ronis en RDA – La vie avant tout, 1960-1967

Willy Ronis en RDA – La vie avant tout, 1960-1967, Parenthèses, Marseille, 2021, 224 p. Textes de Nathalie Neumann, Ronan Guinée et Gabrielle de la Selle.

Nous avions déjà fait état dans ce carnet de recherche de l’exposition de photos de Willy Ronis sur la RDA, qui s’est achevée à Versailles le 18 septembre 2021. Le plaisir peut en être prolongé par la lecture du catalogue publié à cette occasion.

L’exposition de ces clichés commandés par les Échanges franco-allemands (association qui a précédé « France-RDA ») avait débuté en 1968 dans la ceinture rouge de Paris, à Montreuil, sans pouvoir alors, dans le contexte du Printemps de Prague, être montrée à Paris même, pour des raisons politiques. Signe des temps, c’est à Versailles qu’elle a été présentée un demi-siècle plus tard. Les textes du catalogue, publié en version bilingue, contextualisent les images au-delà de la Guerre froide et replacent ce travail dans l’œuvre du photographe humaniste.

Les photos reproduites sur environ 120 pages sont classées selon cinq thématiques principales. La partie « Europe vs RDA » met judicieusement en regard, sur des doubles-pages, une photo prise en RDA et une photo prise à Paris, ou bien ailleurs en Europe. La similitude de l’approche saute alors aux yeux : la RDA n’est pas opposée à l’Europe de l’Ouest mais incluse dans la culture européenne (l’objectif de l’exposition étant aussi, en 1968, de contribuer au mouvement pour la reconnaissance de l’État de RDA par les pays occidentaux). Willy Ronis n’a pas photographié de manifestations officielles du pouvoir, mais la partie « Politique » suggère un regard critique porté sur les scènes du quotidien : réception de la radio ouest-allemande par un transistor, contrastes sociaux. Le voyage à proprement parler se lit dans « Villes et paysages », qui montre surtout un pays en pleine mutation industrielle. Le photographe du quotidien excelle dans les portraits qui illustrent « Travail et loisirs » et « Arts et culture ». Continuer la lecture de « Catalogue : Willy Ronis en RDA – La vie avant tout, 1960-1967 »