Photographie est-allemande aux rencontres d’Arles jusqu’au 22 septembre !

Corps impatients

Photographie est-allemande, 1980 — 1989

1 juillet – 22 septembre

10H00 – 19H30

30 ans après la chute du mur de Berlin, que sait-on en France de la photographie est-allemande ? De ce large chapitre encore trop peu connu, l’exposition met en avant la dernière décennie, par le prisme du corps. Elle entend montrer comment, dans un état autoritaire reposant sur la négation de l’individu, l’enfermement physique, la surveillance et la normativité, la photographie fut un médium par lequel les artistes ont manifesté la singularité de leur vie, de leur rapport au corps, exprimant ainsi une puissante liberté intérieure. Après trois décennies marquées par une photographie documentaire et humaniste, le début des années 1980 voit apparaître un langage plus subjectif et hybride. Sans désavouer l’héritage de leurs aînés, les photographes se détachent du réalisme subtilement critique de ceux-ci pour s’attaquer de front aux tabous sociaux et donner chair aux hommes et femmes de leur temps. Les corps, marginaux ou solidaires, mis en scène ou auto-performés, rêveurs, introspectifs, explosifs, racontent avant tout la vie qui déborde sous le couvercle de la répression, la solitude de l’individu au sein de la collectivité, l’irréductibilité du sujet.

https://www.rencontres-arles.com/fr/expositions/view/757/corps-impatients

Voir quelques photos :

https://www.lense.fr/news/le-corps-dans-lallemagne-de-lest-la-photo-comme-exutoire/

 

Femmes en pantalon en RDA : „Längst kein Privileg der Männer mehr“? Die Frauenhose in der europäischen Mode am Beispiel der DDR (1949-1965)

Un article de Susanne Oesterreich qui vient de paraître en ligne sur le portail thématique : “Themenportal Europäische Geschichte”

https://www.europa.clio-online.de/essay/id/artikel-4404