Anne-Marie Pailhès. Communautés rurales en Allemagne de l’Est. Vers une réunification des contre-cultures ?

http://psn.univ-paris3.fr/ouvrage/communautes-rurales-en-allemagne-de-lest

Un compte rendu paraîtra prochainement dans ce carnet.

Internationale Tagung – Die DDR als kulturhistorisches Phänomen zwischen Tradition und Moderne 10./11. September 2019

Annonce d’un colloque sur la RDA, organisé par la Leibniz-Sozietät.

Lieu :

Einstein-Saal der Archenhold-Sternwarte

Alt-Treptow 1, 12435 Berlin-Treptow

Programme:

Continuer la lecture de « Internationale Tagung – Die DDR als kulturhistorisches Phänomen zwischen Tradition und Moderne 10./11. September 2019 »

Compte rendu. Wolfgang Engler – Jana Hensel. Wer wir sind. Die Erfahrung, ostdeutsch zu sein.

Wolfgang Engler/Jana Hensel : Wer wir sind. Die Erfahrung, ostdeutsch zu sein, Berlin, Aufbau Verlag, 2018, 288 pages

Un compte rendu de Jean Mortier.

Qui nous sommes ! Et non pas : « Qui sommes-nous ? » La nuance est d’importance. De quoi les Allemands de l’Est sont-ils le nom ? Le titre de l’ouvrage est audacieux, car il laisse entendre, de façon presque catégorique, qu’il existe une singularité est-allemande, une « étrangeté », que nombre d’observateurs et analystes ouest-allemands ont été, dès le début des années quatre-vingt-dix, jusqu’à qualifier d’« ethnicité »[1]. Dans ce livre à deux voix, (deux voix de l’Est, mais de générations différentes), est abordée, sous des angles divers, cette question de l’identité est-allemande dont certaines manifestations, notamment les plus récentes, celles de Pegida et de l’AfD, ont décontenancé et choqué beaucoup d’Allemands de l’Ouest. Continuer la lecture de « Compte rendu. Wolfgang Engler – Jana Hensel. Wer wir sind. Die Erfahrung, ostdeutsch zu sein. »

Ce qui reste de la RDA, un essai d’Elisa Goudin

Une rédactrice de ces carnets, Elisa Goudin, vient de publier un essai sur le blog “La vie des idées” :  https://laviedesidees.fr/Ce-qui-reste-de-la-RDA-1989-2019.html

Voir un autre texte d’Elisa Goudin : “La nouvelle extrême-droite allemande, les spécificités des nouveaux Länder” https://allemagnest.hypotheses.org/143

 

 

“Traître” entre Est et Ouest – Karoline Kleinert : Sie nannten ihn Verräter. Auf den Spuren meines Grossvaters zwischen Ost und West

Un compte rendu rédigé par Jean Mortier

Karoline Kleinert : Sie nannten ihn Verräter. Auf den Spuren meines Grossvaterszwischen Ost und West, Rowohlt 2018, 319 pages.

 

Pendant longtemps, Karoline Keinert n’eut de son grand-père paternel, Heinz Lippmann, que ces deux images, celle d’un traître et d’un salaud. Traître, il ne pouvait que l’être pour la RDA : parti à l’Ouest en 1953 en emportant la caisse de la FDJ, l’organisation de jeunesse au sein de laquelle il était depuis 1949, à Berlin, l’adjoint d’Honecker, il avait aussi un temps collaboré avec le Verfassungschutz[1] ouest-allemand. Un salaud, ein Schwein , Inge n’avait pas d’autre mot pour parler – rarement – de celui qu’elle avait épousé en 1947 et qui après quelques mois de mariage, la quittait en lui laissant un enfant sur les bras, le père de l’auteure. Dans la maison, rien de lui, pas même une photo. Continuer la lecture de « “Traître” entre Est et Ouest – Karoline Kleinert : Sie nannten ihn Verräter. Auf den Spuren meines Grossvaters zwischen Ost und West »

Appel à communication. “L’héritage de 1989” . Erbe’89. Politisierung der Erinnerung – Deutungsversuche und Erklärungsansätze

https://www.hsozkult.de/event/id/termine-39515?utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2019-2&utm_campaign=htmldigest&utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2019-2&utm_campaign=htmldigest

Petra Köpping : Integriert doch erst einmal uns ! Eine Streitschrift für den Osten. (Commencez donc par nous intégrer, nous ! Pamphlet pour l’Est).

Petra Köpping : Integriert doch erst einmal uns ! Eine Streitschrift für den Osten. (Commencez donc par nous intégrer, nous ! Pamphlet pour l’Est). Ch. Links Verlag, Berlin, 2018

Une réflexion de Jean Mortier à partir d’un ouvrage récent sur la situation de l’Allemagne de l’Est

Cet ouvrage est le résultat de centaines de débats et d’entretiens que, durant les quatre dernières années, Petra Köpping, native de l’Est, a menés avec des habitants du Land de Saxe, un Land où elle occupe depuis 2014, au sein de la coalition SPD-CDU, le poste de ministre social-démocrate pour l’intégration et l’égalité.

Son expérience antérieure de maire d’une commune et de Landrätin[1] lui avaient déjà permis de sentir le pouls de cette population. Elle possède donc toute légitimité pour émettre un diagnostic sur les maux dont semblent souffrir encore aujourd’hui les anciens territoires de l’Est devenus Nouveaux Länder après l’unification allemande en 1990.

« Commencez donc par nous intégrer, nous » ! Cette exclamation – qui donne son titre au présent ouvrage –, Petra Köpping l’a entendue dans les rangs des manifestants de Pegida, à Dresde et ailleurs en Saxe.  Continuer la lecture de « Petra Köpping : Integriert doch erst einmal uns ! Eine Streitschrift für den Osten. (Commencez donc par nous intégrer, nous ! Pamphlet pour l’Est). »

Lectures de Christoph Hein à Vincennes, Lyon et Marseille – 5 au 7 février 2019

Le roman de Christoph Hein Glückskind mit Vater paraît en français sous le titre L’ombre du père (éd. Métailié), dans une traduction de Nicole Bary.

A cette occasion, l’écrivain lira ses textes :

mardi 5 février à 19h30, librairie Mille Pages, Vincennes

mercredi 6 février à Lyon, librairie Passages, Lyon

jeudi 7 février à Marseille, librairie L’attrape-mots

https://editions-metailie.com/auteur/christoph-hein/

 

Compte rendu. Nicolas Offenstadt, Le pays disparu. Sur les traces de la RDA

 

Nicolas Offenstadt, Le pays disparu. Sur les traces de la RDA, Paris, Stock (collection « les essais »), 2018, 419 p., 22,50 euros – ISBN 978-2-234-07789-8

https://www.editions-stock.fr/livres/essais-documents/le-pays-disparu-9782234077898

Un compte rendu de Sylvie Le Grand, maître de conférences HDR à l’Université Paris Ouest

C’est un livre attachant sur un sujet attachant que propose ici l’historien français Nicolas Offenstadt, à la fois médiéviste et spécialiste de la Grande Guerre, connu aussi pour ses interventions médiatiques, notamment sur les questions ayant trait à la politique de la mémoire.

On peut lui savoir gré de s’emparer d’un sujet qui n’a rien perdu de sa pertinence, mais que les universitaires français spécialistes de la RDA et des nouveaux Länder ont fini par délaisser après l’avoir abordé sous diverses formes ponctuelles dès le courant des années 1990 : la relégation symbolique de la RDA – de l’ensemble de son passé sans distinction, de ses monuments, de ses traces matérielles et idéelles – dans l’espace public de l’Allemagne unifiée et les sentiments de perte et d’humiliation qui en résultent chez un certain nombre d’ex-ressortissants de la RDA. Continuer la lecture de « Compte rendu. Nicolas Offenstadt, Le pays disparu. Sur les traces de la RDA »

Le peuple est mort, vive le peuple ! Variations sur le slogan “Wir sind das Volk!”

Ce carnet de recherches fête aujourd’hui sa première année d’existence, en même temps que les 29 ans de la chute du Mur. Les rédacteurs vous proposent un texte de circonstance sur la réutilisation du célèbre slogan depuis 1989.

Louise Soucheyre  a soutenu un mémoire de master 2 KulturWissenschaften à l’Université Paris Nanterre en 2018, sur la langue de la droite nationale-populiste allemande contemporaine (Dir. Sibylle Sauerwein).

            Automne 2018. Les feuilles tombent, le froid arrive, marquant la fin d’un été allemand agité par des manifestations de la droite radicale. Les feuilles tombent, le froid arrive, et voici déjà venir le 9 novembre, jour hautement symbolique en Allemagne en raison des nombreux événements historiques qu’il rappelle. En particulier le « Schicksalstag », « jour du destin», celui de la chute du mur de Berlin en 1989. C’est l’occasion de revenir sur le rapport controversé mais manifeste qu’entretient l’extrême droite à la mémoire de cet épisode de l’histoire allemande.

            Les idées d’extrême droite connaissent un retentissement particulier à l’Est depuis la réunification allemande ; c’est ce que montrent les résultats des votes par Land à chaque élection[1] ainsi que la carte des mouvements contestataires. Les événements de la fin août 2018 l’ont une nouvelle fois montré : partie de Chemnitz en Saxe, la vague de manifestations s’est rapidement étendu à la Thuringe et au Brandebourg. Ainsi les citoyens partisans de cette mouvance politique semblent-ils aspirer à un nouvel Octobre 1989. Continuer la lecture de « Le peuple est mort, vive le peuple ! Variations sur le slogan “Wir sind das Volk!” »

Exposition sur la RDA, Université Paris 8, Saint-Denis

(Crédit photo :© Harald Hauswald/OSTKREUZ)

L’exposition « Voll der Osten » est le résultat d’une collaboration entre un photographe et un historien allemands, Harald Hauswald et Stefan Wolle, pour la Stiftung zur Aufarbeitung der SED-Diktatur. Cette exposition vous est proposée du 14 novembre au 30 novembre 2018 dans le hall de la BU de l’université de Saint Denis par les étudiants du master 2 Kulturwissenschaften de l’université de Nanterre et les étudiants germanistes de LEA, en licence 2 de l’université de Saint Denis et leurs enseignants Anne-Marie Pailhès et Kolja Lindner.

L’exposition propose une entrée en textes et en images dans le quotidien de l’ancienne Allemagne de l’Est. Articulée autour de 18 thèmes, elle présente des photographies de Harald Hauswald prises de la fin des années 70 jusqu’à la chute du mur et de la RDA commentées par de courts textes en allemand de Stefan Wolle, tantôt par des recontextualisations, tantôt par des anecdotes. Continuer la lecture de « Exposition sur la RDA, Université Paris 8, Saint-Denis »

Compte rendu de colloque : “La nostalgie du communisme” – Sehnsucht nach dem „Kommunismus“? Kulturen der Vergangenheit, Gegenwart und Zukunft bei jungen Menschen in Südost- und Osteuropa und in Ostdeutschland im 21. Jahrhundert / Tagungsbericht

Sehnsucht nach dem „Kommunismus“? Kulturen der Vergangenheit, Gegenwart und Zukunft bei jungen Menschen in Südost- und Osteuropa und in Ostdeutschland im 21. Jahrhundert/ Nostalgie du “communisme” ? Les cultures du passé, du présent et de l’avenir chez les jeunes en Europe du Sud-Est, en Europe de l’Est et en Allemagne de l’Est au XXIème siècle.

https://www.hsozkult.de/conferencereport/id/tagungsberichte-7706?utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2018-5&utm_campaign=htmldigest&utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2018-5&utm_campaign=htmldigest

 

Série de conférences. “Mauerschau – Die DDR als Film. Beiträge zur Historisierung eines verschwundenen Staates”, Bielefeld (11.4. – 18.7.2018)

Le Mur-spectacle : la RDA en tant que film. Contribution à l’historicisation d’un Etat disparu, Université de Bielefeld, 11 avril au 18 juillet 2018

https://networks.h-net.org/node/79435/discussions/1546952/ank-ringvorlesung-mauerschau-%E2%80%93-die-ddr-als-film-beitr%C3%A4ge-zur

La fille qui venait d’un pays disparu. La chute du Mur vue de l’Est – Saskia Hellmund

La fille qui venait d’un pays disparu

La chute du Mur vue de l’Est

Saskia Hellmund,  Paris, éd. Les points sur les i, 2015, 77 pages

Compte rendu rédigé par Magali Ksibi, étudiante en master 2 Kulturwissenschaften, Université Paris Nanterre

L’auteur de cet ouvrage, Saskia Hellmund, est née en 1974 en Thuringe en République démocratique allemande (RDA), un pays aujourd’hui disparu. C’est de cette perte éminemment douloureuse qu’il est question à travers ce récit autobiographique publié en 2015 aux éditions Les points sur les i. L’ouvrage a été rédigé uniquement en français, car l’auteur souhaitait l’offrir « aux Français désireux d’apprendre et de comprendre la complexité des évènements historiques. » En effet, vingt-cinq ans plus tôt, la chute du Mur de Berlin bouleversait profondément tout un peuple. Continuer la lecture de « La fille qui venait d’un pays disparu. La chute du Mur vue de l’Est – Saskia Hellmund »