Nouveau numéro de la revue Allemagne d’Aujourd’hui : L’Allemagne unifiée, 30 ans après

Où en est l’Allemagne trente après avoir réalisé son unification ? Sur le plan politique, économique, social, culturel. La question du différentiel est-ouest et de « l’unité intérieure » Quel rôle assume l’Allemagne unifiée en Europe et dans le monde ? Quelle défense veut-elle pour l’Europe ?

Le numéro peut être acheté sur le site des Presses du Septentrion : http://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100509090

ou consulté en ligne sur CAIRN.

Table des matières

DOSSIER

L’Allemagne unifiée, trente ans après

Un dossier dirigé par Étienne Dubslaff, Hans Stark et Jérôme Vaillant

Introduction. Étienne Dubslaff, Hans Stark et Jérôme Vaillant……………..3
É. Dubslaff– La « révolution pacifique » et la « réunification allemande » ..8 Continuer la lecture de « Nouveau numéro de la revue Allemagne d’Aujourd’hui : L’Allemagne unifiée, 30 ans après »

Compte rendu d’ouvrage: Zelba, Dans le même bateau

Zelba, Dans le même bateau, Paris : Futuropolis, 2019 (160 p.). ISBN : 978-2-7548-2852-9

Wiebke Petersen, Zelba de son nom de plume, est une auteure de bande dessinée installée en France depuis la fin des années 1990, mais née en 1973 à Aix-la-Chapelle. Durant cette enfance passée dans ce qui est encore à l’époque l’Allemagne de l’Ouest, elle pratique à haut niveau l’aviron, près d’Essen. Elle devient d’ailleurs en 1991 championne du monde junior du « deux sans barreur », une carrière de sportive qu’elle choisit de ne pas poursuivre au niveau senior, afin de pouvoir se consacrer à ses études aux Beaux-Arts. Continuer la lecture de « Compte rendu d’ouvrage: Zelba, Dans le même bateau »

Compte rendu : Johannes Nichelmann, Nachwendekinder, die DDR, unsere Eltern und das große Schweigen

Johannes Nichelmann, Nachwendekinder, die DDR, unsere Eltern und das große Schweigen, Ullstein, 2019, 266 p. [Les enfants nés après 1990, la RDA, nos parents et le grand silence]

Un compte rendu de Dominique Bouchery, conservateur, responsable des fonds allemands à La Contemporaine.

On connaissait la génération des Zonenkinder, ces Allemands de l’Est dont l’enfance a brusquement pris fin avec la chute du Mur, et qu’incarne la journaliste et écrivaine Jana Hensel (née en 1976). Johannes Nichelmann entend s’occuper de la génération d’après, les Nachwendekinder, à savoir les filles et les garçons nés entre 1985 et 1992 à l’Est de l’Allemagne. On pourra remarquer que ce bornage chronologique ne constitue pas une génération à proprement parler, mais peu importe car d’une part J. Nichelmann l’envisage de façon ouverte (en gros qui se sent Nachwendekind est libre de se définir comme tel), d’autre part l’idée générale est que ces enfants nés dans le contexte du « tournant » sont porteurs plus ou moins consciemment d’un héritage est-allemand. Continuer la lecture de « Compte rendu : Johannes Nichelmann, Nachwendekinder, die DDR, unsere Eltern und das große Schweigen »

Appel à communication : ALLEMAGNE, 30 ANS APRÈS. DE L’UNIFICATION À L’UNITÉ ? Strasbourg

La Maison interuniversitaire des sciences de l’Homme – Alsace (MISHA), la Maison des sciences de l’Homme de Lorraine (MSHL) et le Centre interdisciplinaire d’études et de recherches sur l’Allemagne (CIERA) organisent les 1er et 2 octobre 2020 à Strasbourg un colloque interdisciplinaire sur l’unification allemande.

https://ages-info.org/fr/2020/01/23/cfp_allemagne-30-ans-apres-de-lunification-a-lunite_1er-2octobre-2020-_strasbourg_delai-6-mars-2020/#content

Soutenance de thèse Julien BEAUFILS – Sport et politique

13 décembre 2019, Université Sorbonne Nouvelle

Julien Beaufils, l’un des rédacteurs de ce carnet de recherche, a soutenu avec succès sa thèse de doctorat en Études germaniques intitulée :

Le quotidien d’une « école rouge ». La politisation protéiforme du sport en République Démocratique Allemande à l’exemple de la Deutsche Hochschule fûr Köperkultur de Leipzig (1969-1990)

Directeur :
M. Armin OWZAR- Université Sorbonne Nouvelle, CEREG

Membres du jury :

M. André GOUNOT, Professeur des universités
Université de Strasbourg
 
Mme Dominique HERBET,  Professeur des universités
Université de Lille

Mme Hélène MIARD-DELACROIX, Professeur des universités 
Université Paris 4 – Paris Sorbonne

M. Armin OWZAR , Professeur des universités
Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3

Mme Anne-Marie PAILHES, Maître de conférences HDR
Université Paris Nanterre

Bref résumé de la thèse

Le sport a été un des rares domaines où la RDA a atteint l’excellence mondiale, avec 519 médailles olympiques, dont 192 en or. Toutefois, pour les dirigeants du SED, « le sport n’est pas un objectif en soi, c’est un moyen d’atteindre cet objectif », comme l’avait déjà dit Erich Honecker en 1948, alors qu’il était président de la FDJ. Cette réussite sportive a cependant été acquise au prix d’un encadrement permanent et très strict de la part des autorités (moyens humains et financiers importants, dopage systématique, culte du secret, etc.). Pour le gouvernement, le sport était un outil devant servir à propager une image de puissance et d’indépendance. Continuer la lecture de « Soutenance de thèse Julien BEAUFILS – Sport et politique »

Allemagne de l’Est, histoire d’une annexion : dossier du Monde diplomatique, novembre 2019

Dans le Monde diplomatique de novembre, deux articles de fond sont consacrés à l’Allemagne de l’Est :

Internationale Tagung – Die DDR als kulturhistorisches Phänomen zwischen Tradition und Moderne 10./11. September 2019

Annonce d’un colloque sur la RDA, organisé par la Leibniz-Sozietät.

Lieu :

Einstein-Saal der Archenhold-Sternwarte

Alt-Treptow 1, 12435 Berlin-Treptow

Programme:

Continuer la lecture de « Internationale Tagung – Die DDR als kulturhistorisches Phänomen zwischen Tradition und Moderne 10./11. September 2019 »

Compte rendu. Wolfgang Engler – Jana Hensel. Wer wir sind. Die Erfahrung, ostdeutsch zu sein.

Wolfgang Engler/Jana Hensel : Wer wir sind. Die Erfahrung, ostdeutsch zu sein, Berlin, Aufbau Verlag, 2018, 288 pages

Un compte rendu de Jean Mortier.

Qui nous sommes ! Et non pas : « Qui sommes-nous ? » La nuance est d’importance. De quoi les Allemands de l’Est sont-ils le nom ? Le titre de l’ouvrage est audacieux, car il laisse entendre, de façon presque catégorique, qu’il existe une singularité est-allemande, une « étrangeté », que nombre d’observateurs et analystes ouest-allemands ont été, dès le début des années quatre-vingt-dix, jusqu’à qualifier d’« ethnicité »[1]. Dans ce livre à deux voix, (deux voix de l’Est, mais de générations différentes), est abordée, sous des angles divers, cette question de l’identité est-allemande dont certaines manifestations, notamment les plus récentes, celles de Pegida et de l’AfD, ont décontenancé et choqué beaucoup d’Allemands de l’Ouest. Continuer la lecture de « Compte rendu. Wolfgang Engler – Jana Hensel. Wer wir sind. Die Erfahrung, ostdeutsch zu sein. »

Ce qui reste de la RDA, un essai d’Elisa Goudin

Une rédactrice de ces carnets, Elisa Goudin, vient de publier un essai sur le blog « La vie des idées » :  https://laviedesidees.fr/Ce-qui-reste-de-la-RDA-1989-2019.html

Voir un autre texte d’Elisa Goudin : « La nouvelle extrême-droite allemande, les spécificités des nouveaux Länder » https://allemagnest.hypotheses.org/143

 

 

« Traître » entre Est et Ouest – Karoline Kleinert : Sie nannten ihn Verräter. Auf den Spuren meines Grossvaters zwischen Ost und West

Un compte rendu rédigé par Jean Mortier

Karoline Kleinert : Sie nannten ihn Verräter. Auf den Spuren meines Grossvaterszwischen Ost und West, Rowohlt 2018, 319 pages.

 

Pendant longtemps, Karoline Keinert n’eut de son grand-père paternel, Heinz Lippmann, que ces deux images, celle d’un traître et d’un salaud. Traître, il ne pouvait que l’être pour la RDA : parti à l’Ouest en 1953 en emportant la caisse de la FDJ, l’organisation de jeunesse au sein de laquelle il était depuis 1949, à Berlin, l’adjoint d’Honecker, il avait aussi un temps collaboré avec le Verfassungschutz[1] ouest-allemand. Un salaud, ein Schwein , Inge n’avait pas d’autre mot pour parler – rarement – de celui qu’elle avait épousé en 1947 et qui après quelques mois de mariage, la quittait en lui laissant un enfant sur les bras, le père de l’auteure. Dans la maison, rien de lui, pas même une photo. Continuer la lecture de « « Traître » entre Est et Ouest – Karoline Kleinert : Sie nannten ihn Verräter. Auf den Spuren meines Grossvaters zwischen Ost und West »

Appel à communication. « L’héritage de 1989 » . Erbe’89. Politisierung der Erinnerung – Deutungsversuche und Erklärungsansätze

https://www.hsozkult.de/event/id/termine-39515?utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2019-2&utm_campaign=htmldigest&utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2019-2&utm_campaign=htmldigest

Petra Köpping : Integriert doch erst einmal uns ! Eine Streitschrift für den Osten. (Commencez donc par nous intégrer, nous ! Pamphlet pour l’Est).

Petra Köpping : Integriert doch erst einmal uns ! Eine Streitschrift für den Osten. (Commencez donc par nous intégrer, nous ! Pamphlet pour l’Est). Ch. Links Verlag, Berlin, 2018

Une réflexion de Jean Mortier à partir d’un ouvrage récent sur la situation de l’Allemagne de l’Est

Cet ouvrage est le résultat de centaines de débats et d’entretiens que, durant les quatre dernières années, Petra Köpping, native de l’Est, a menés avec des habitants du Land de Saxe, un Land où elle occupe depuis 2014, au sein de la coalition SPD-CDU, le poste de ministre social-démocrate pour l’intégration et l’égalité.

Son expérience antérieure de maire d’une commune et de Landrätin[1] lui avaient déjà permis de sentir le pouls de cette population. Elle possède donc toute légitimité pour émettre un diagnostic sur les maux dont semblent souffrir encore aujourd’hui les anciens territoires de l’Est devenus Nouveaux Länder après l’unification allemande en 1990.

« Commencez donc par nous intégrer, nous » ! Cette exclamation – qui donne son titre au présent ouvrage –, Petra Köpping l’a entendue dans les rangs des manifestants de Pegida, à Dresde et ailleurs en Saxe.  Continuer la lecture de « Petra Köpping : Integriert doch erst einmal uns ! Eine Streitschrift für den Osten. (Commencez donc par nous intégrer, nous ! Pamphlet pour l’Est). »

Lectures de Christoph Hein à Vincennes, Lyon et Marseille – 5 au 7 février 2019

Le roman de Christoph Hein Glückskind mit Vater paraît en français sous le titre L’ombre du père (éd. Métailié), dans une traduction de Nicole Bary.

A cette occasion, l’écrivain lira ses textes :

mardi 5 février à 19h30, librairie Mille Pages, Vincennes

mercredi 6 février à Lyon, librairie Passages, Lyon

jeudi 7 février à Marseille, librairie L’attrape-mots

https://editions-metailie.com/auteur/christoph-hein/

 

Compte rendu. Nicolas Offenstadt, Le pays disparu. Sur les traces de la RDA

 

Nicolas Offenstadt, Le pays disparu. Sur les traces de la RDA, Paris, Stock (collection « les essais »), 2018, 419 p., 22,50 euros – ISBN 978-2-234-07789-8

https://www.editions-stock.fr/livres/essais-documents/le-pays-disparu-9782234077898

Un compte rendu de Sylvie Le Grand, maître de conférences HDR à l’Université Paris Ouest

C’est un livre attachant sur un sujet attachant que propose ici l’historien français Nicolas Offenstadt, à la fois médiéviste et spécialiste de la Grande Guerre, connu aussi pour ses interventions médiatiques, notamment sur les questions ayant trait à la politique de la mémoire.

On peut lui savoir gré de s’emparer d’un sujet qui n’a rien perdu de sa pertinence, mais que les universitaires français spécialistes de la RDA et des nouveaux Länder ont fini par délaisser après l’avoir abordé sous diverses formes ponctuelles dès le courant des années 1990 : la relégation symbolique de la RDA – de l’ensemble de son passé sans distinction, de ses monuments, de ses traces matérielles et idéelles – dans l’espace public de l’Allemagne unifiée et les sentiments de perte et d’humiliation qui en résultent chez un certain nombre d’ex-ressortissants de la RDA. Continuer la lecture de « Compte rendu. Nicolas Offenstadt, Le pays disparu. Sur les traces de la RDA »