1. Dirk Oschmann – L’Est, une invention de l’Ouest ? Bonnes feuilles en français. Préface

L’ouvrage de Dirk Oschmann sur l’Allemagne de l’Est continue d’être au centre de la discussion sur les rapports entre Est et Ouest. Après un compte rendu de l’ouvrage, paru ici en 2023, nous vous proposons, avec l’accord de l’auteur et de son éditeur (Ullstein), quelques bonnes feuilles marquantes de cet essai qui n’a pas encore été publié en français.

Ces traductions ont été élaborées avec des étudiants du master MEEF de l’Université de Paris Nanterre, sous la direction d’Anne-Marie Pailhès. Nous vous présentons cinq extraits, qui font l’objet de cinq publications distinctes dans ce carnet de recherches.

1. Préface

Préface[1]

Ce petit livre est la version longue d’un article sur l’imbroglio interallemand que j’ai publié le 4 février 2022 dans la Frankfurter Allgemeine Zeitung sous le titre Wie sich der Westen den Osten erfindet (Comment l’Ouest s’invente l’Est). La nature et l’abondance des réactions publiques et privées suggèrent qu’il convient non seulement de compléter et de préciser l’argumentation, mais aussi de mettre en lumière les antécédents et les suites de l’article. Elles invitent en outre à contredire explicitement et d’emblée une erreur d’interprétation apparue ça et là, à savoir que je plaiderais pour une “identité de l’Est” spécifique : c’est le contraire qui est vrai. Il s’agit ici, pour reprendre un mot du philosophe français Jacques Rancière, de “désidentification”. Par ailleurs, il a occasionnellement été reproché à l’article de “manquer de nuance”. Mais ici, nuancer revient à ne s’intéresser qu’à l’arbre qui cache la forêt. Or il est grand temps de rappeler la forêt à notre bon souvenir.

Cela semble d’autant plus important qu’il y va de l’état de crise dans lequel se trouve la démocratie elle-même, voire de ses chances de survie en Allemagne. La rapidité avec laquelle les démocraties peuvent subir des dommages immenses a malheureusement déjà été observée ces dernières années dans des pays voisins limitrophes, sans parler du nombre croissant de dictatures dans le monde. Si, en Allemagne, on ne parle pas de manière fondamentalement différente de l'”Ouest” et de l'”Est”, et surtout si les ostracismes systématiques et les sévères discriminations politiques, économiques et sociales dont l’Est fait l’objet depuis plus de 30 ans ne cessent pas, ce pays n’a aucune perspective de stabilité sociale à long terme. Pour cela, il faut enfin comprendre à quel point nous sommes désormais parvenus. C’est ce point qu’il s’agit de regarder en face. Pourtant, les choses sont si évidentes qu’il suffit de les dire franchement une bonne fois pour toutes. Au fond, je n’avance rien de nouveau. On peut déjà savoir tout cela, pour peu qu’on ait eu envie de le savoir. Mais peut-être sera-t-il possible de redire certaines choses autrement et de les mettre plus vivement en lumière.

 

Leipzig, novembre 2022

Dirk Oschmann

Traduction : Tychique Joao

[1] p.8-9 de l’édition allemande.

 

 

Rencontre-débat L’Allemagne de l’Est, une invention de l’Ouest ?

Paris, Maison Heinrich Heine

Mardi 14 novembre de 19h30 à 21h30

Rencontre-débat
L’Allemagne de l’Est, une invention de l’Ouest ?

L’Allemagne de l’Est, une invention de l’Ouest

Si le Mur de Berlin est tombé en 1989, le processus d’unification de l’Allemagne est toujours en cours. Plus de 30 ans après, les disparités entre l’Allemagne de l’Est et de l’Ouest restent très nombreuses. Il suffit d’étudier la géographie électorale de l’Allemagne d’aujourd’hui pour s’en rendre compte. Dans son livre Der Osten, eine westdeutsche Erfindung (Ullstein 2023, « L’Est, une invention ouest-allemande »), Dirk Oschmann pose la question de la responsabilité de l’ancienne République fédérale d’Allemagne dans cette évolution tout comme celle des conséquences pour l’avenir. Pour des raisons géopolitiques, l’unification s’est faite dans la précipitation. Et pour des raisons politiques et économiques évidentes, la RFA a dominé ce processus avec ses lois, ses règles, ses normes et même sa façon d’en parler. En réaction à cette évolution, a émergé à l’Est une identité est-allemande, quasi inexistante au temps de la RDA. La table ronde permettra de revoir ce processus d’unification dans une perspective historique et de débattre des conséquences pour la nouvelle Allemagne en devenir.

Avec :
Dirk Oschmann
Titulaire de la chaire de littérature allemande moderne, Université de Leipzig
Anne-Marie Pailhès
Professeure, Université Paris Nanterre
Élisa Goudin-Steinmann
Maître de conférences en civilisation allemande contemporaine
Christian Wenkel
Maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université d’Artois

https://www.maison-heinrich-heine.org/culture/2023/novembre/l-allemagne-de-l-est-une-invention-de-l-ouest

Compte rendu : Dirk Oschmann, Der Osten-eine westdeutsche Erfindung

Dirk Oschmann, Der Osten – Eine westdeutsche Erfindung, Ullstein, 2023

(L’Est – une invention ouest-allemande)

Compte rendu rédigé par Anne-Marie Pailhès.

Alors que les débats virulents sur l’inégalité de traitement entre l’Est et l’Ouest de l’Allemagne semblaient rangés au rayon des produits périmés, un ouvrage vient ranimer le champ des échanges sur les injustices réelles ou imaginaires (selon les interprétations) subies par les régions qui ont succédé à la RDA.  En France, l’ouvrage d’Elisa Goudin et Agnès Arp, La RDA après la RDA  a remis récemment en lumière le poids des biographies hachées des Allemand.e.s de l’Est dans l’Allemagne contemporaine.

Le livre de Dirk Oschmann, « L’Est, une invention ouest-allemande », perçu comme un simple constat, un essai ou un pamphlet, Continuer la lecture de « Compte rendu : Dirk Oschmann, Der Osten-eine westdeutsche Erfindung »

Anne Pirwitz und Dorothee Röseberg (Hg.) Frankreich – DDR: zwischen Ideologie, Bücherwissen und persönlichen Begegnungen

https://leibnizsozietaet.de/wp-content/uploads/2022/12/LO47.pdf

Anne Pirwitz: Vorwort zu Frankreich DDR
Anne Pirwitz und Dorothee Röseberg: Einleitung zu Frankreich DDR

Dorothee Röseberg: Frankreich für die DDR Frankreich in der DDR

Anne Pirwitz: Möglichkeiten und Formen persönlicher Begegnungen zwischen Bürgerinnen
und Bürgern aus Frankreich und der DDR

Sylvie Mutet: Kulturpolitik DDR Frankreich. Das Centre culturel français und andere
kulturelle Beziehungen

Gerda Haßler: Klemperer und Krauss, Französischlehrerausbildung und Romanistik und
einige weitere vereinbare „Gegensätze“

Zeitzeugenberichte von: Nicole Bary, Jutta Nest, Regina Gerber, Karin Rieger, Corinne Cartron
Schmidt, Agnès Wittner, Gabrielle Robein, Françoise Bertrand, Wilfried Baumgarten

Journée d’études “Ce qu’il reste de la RDA. Une bibliothèque est-allemande à Nantes” _18 et 19 novembre 2022_Nantes Université

https://ages-info.org/fr/2022/11/11/journee-detudes-ce-quil-reste-de-la-rda-une-bibliotheque-est-allemande-a-nantes-_18-et-19-novembre-2022_nantes-universite/#content

Jusqu’en juin 2021, la bibliothèque Lettres de Nantes Université possédait dans l’un de ses magasins environ 850 ouvrages non répertoriés, liés par leur origine est-allemande. Ils sont issus pour la plupart de dons du centre culturel de la RDA à Paris, de

l’ambassade de RDA en République française ou encore de la Délégation Permanente de la République Démocratique Allemande auprès de l’UNESCO, 24 rue Marbeau, 75116 Paris. Cet ensemble n’avait encore jamais fait l’objet d’aucune attention.

Afin de marquer l’entrée de ce fonds dans les collections de la BU lettres grâce au catalogage des ouvrages, nous souhaitons en proposer une première exploration scientifique lors d’une journée d’études qui se tiendra sur le campus tertre de Nantes Université vendredi 18 et samedi 19 novembre 2022.
L’objectif est à la fois de faire revivre le contexte dans lequel ce fonds à été constitué, d’ éclairer les thématiques pertinentes pour ce corpus et de présenter certains ouvrages-clé de façon plus approfondie.

 

Compte rendu : Steffen Mau , Lütten Klein. Leben in der ostdeutschen Transformationsgesellschaft. Frankfurt am Main, Suhrkamp, 2019

La micro-étude sociologique de Steffen Mau sur le quartier de Lütten Klein[1], une banlieue de Rostock faite d’immeubles collectifs en préfabriqué construits dans les années 1970 (on appelait ce type de constructions un Plattenbau) a été un best-seller en Allemagne et vient d’être traduite en français (Éditions de la MSH, traduction de Christophe Lucchese). Outre le fait que cette étude soit très riche et très bien écrite, elle arrive au bon moment : il y a un besoin de plus en plus net en Allemagne de promouvoir dans l’espace public un discours nuancé sur la RDA. L’ouvrage pose la question centrale de la manière dont on met en récit le passé. Si l’on racontait l’histoire de la RFA en se centrant uniquement sur la répression des homosexuels, les élites nazies qui continuent d’être influentes, la police, la RAF, les Zwangserziehungsheime (maisons de redressement), tout le monde s’écrierait : certes, mais ce n’était pas que cela, la RFA. Et cela vaut aussi pour la RDA. D’où l’importance d’ouvrages tels que celui-ci pour raconter l’histoire de la RDA sans « verklären », c’est-à-dire sans minimiser le caractère répressif et dictatorial du régime, mais aussi sans jugements à l’emporte-pièces. En ce sens, ce livre est aussi une façon de « se confronter à la façon dont on s’est confronté » à l’histoire de la RDA (« die Aufarbeitung der Aufarbeitung der DDR-Geschichte », pour reprendre le terme de l’historien Karsten Krampitz qui est d’ailleurs cité[2]). Continuer la lecture de « Compte rendu : Steffen Mau , Lütten Klein. Leben in der ostdeutschen Transformationsgesellschaft. Frankfurt am Main, Suhrkamp, 2019 »

Die DDR als kulturhistorisches Phänomen zwischen Tradition und Moderne

Un ouvrage édité par Dorothee Röseberg et Monika Walter, Trafo Wissenschaftsverlag Berlin 2020, 344 p.

http://www.trafoberlin.de/978-3-86464-214-2.html

Compte rendu en français du colloque dont cet ouvrage est issu, par Françoise Knopper et Sylvie Le Grand

https://www.researchgate.net/publication/341656437_Die_DDR_als_kulturhistorisches_Phanomen_zwischen_Tradition_und_Moderne_Berlin_10-11_septembre_2019_Compte_rendu_Tagungsbericht_Review

 

 

Quel fut l’impact de la division et de la réunification de l’Allemagne sur sa toponymie ?

Réflexions sur les subtilités d’emploi des termes désignant les deux Allemagnes et leurs habitants. Un essai de Jean-Michel Pouget

Jean-Michel Pouget est maitre de conférences au département d’études germaniques de l’Université Paris Nanterre où il enseigne notamment la civilisation allemande et l’histoire des idées. (profil détaillé : https://www.parisnanterre.fr/m-jean-michel-pouget–790350.kjsp )

Le 3 octobre 1990, au terme de quarante années de division en deux États [1], l’Allemagne redevenait une nation, le peuple allemand renouait avec cette unité dont les concepteurs de la Loi fondamentale (Grundgesetz) avaient fait un impératif absolu inscrit en préambule à la constitution de 1949 qui ne valait à l’époque que pour une partie seulement du peuple allemand. « Ce qui va ensemble va maintenant grandir ensemble [2] » avait lancé l’ancien chancelier fédéral Willy Brandt au moment de la chute du Mur. Cette formule allait pourtant être cruellement démentie par la réalité des années 1990 caractérisée par la fracture persistante entre des populations devenues étrangères au terme de quatre décennies de vies séparées. Ce fossé qui n’est toujours pas totalement comblé, peut être appréhendé sous des angles multiples. Nous proposons ici un éclairage linguistique qui s’appuie sur les travaux du Leibniz Institut für Deutsche Sprache [3]. Dans une analyse de corpus consacrée aux termes clés du tournant de 1989/90 (Wendezeit) sont notamment étudiées de façon diachronique les différentes désignations des deux États allemands et de leurs habitants respectifs avant, pendant et après la chute du Mur. Continuer la lecture de « Quel fut l’impact de la division et de la réunification de l’Allemagne sur sa toponymie ? »

Publication – Utz Rachowski : La lumière des jardins/Das Licht aus den Gärten

Notre éditeur Daniel Argelès publie en édition bilingue des textes de l’auteur est-allemand Utz Rachowski (Éditions de l’Ecole Polytechnique). Ils sont ainsi accessibles pour la première fois aux francophones.

Table des matières et extrait à lire sur le site de l’éditeur: https://www.editions.polytechnique.fr/?auteur=1092

Né en 1954 en Allemagne de l’Est, Utz Rachowski a écrit deux magnifiques nouvelles sur des journées d’été ayant marqué l’histoire du XXe siècle : la construction du Mur le 13 août 1961 et la répression du Printemps de Prague par les chars du Pacte de Varsovie le 21 août 1968. Narrées du point de vue d’un enfant et d’un jeune adolescent, Continuer la lecture de « Publication – Utz Rachowski : La lumière des jardins/Das Licht aus den Gärten »

Colloque L’EST À L’OUEST : trajectoires, expériences et modes d’expression des intellectuels et artistes émigrés hors de RDA

Colloque L’EST À L’OUEST : trajectoires, expériences et modes d’expression des intellectuels et artistes émigrés hors de RDA – Der Osten im Westen: Lebens(ver)läufe, Erfahrungen, Ausdrucksformen von ausgereisten Intellektuellen und Künstlern der DDR

Roger Loewig, Eine deutsche Herbstlandschaft © VG Bild-Kunst, Bonn 2021

Colloque international organisé à distance du 25 au 27 mars
et le 09 avril 2021 par Emmanuelle Aurenche-Beau,
Sibylle Goepper, Anne Lemonnier-Lemieux, Ralf Zschachlitz.

Université Lyon 2, Université Lyon 3, ENS Lyon, Goethe Institut

Programme complet : http://llce.ens-lyon.fr/a-la-une/actualites-du-departement/section-allemand/lest-a-louest-trajectoires-experiences-et-modes-dexpression-des-intellectuels-et-artistes-emigres-hors-de-rda

Parution : La RDA après la RDA, Elisa Goudin-Steinmann et Agnès Arp

Aujourd’hui 9 septembre, parution de l’ouvrage La RDA après la RDA, des Allemands de l’Est racontent. Un compte rendu en sera publié sur ce blog.

http://www.nouveau-monde.net/livre/?GCOI=84736100980560

Trente ans après la chute du mur de Berlin en 1989 et la réunification officielle des deux Allemagne le 3 octobre 1990, les auteures dressent un état des lieux basé sur les recherches les plus récentes et, surtout, sur les témoignages des premiers concernés : les Allemands de l’Est, ceux et celles qui ont vécu en RDA. Avec le recul du temps – qui permet de dépasser le seul symbole de liberté qu’a pu représenter la chute du Mur –, cet ouvrage offre une histoire originale de la transition entre deux sociétés. Continuer la lecture de « Parution : La RDA après la RDA, Elisa Goudin-Steinmann et Agnès Arp »

Compte rendu signalé : Ilko-Sascha Kowalczuk, Die Übernahme – Wie Ostdeutschland Teil der Bundesrepublik wurde

https://www.hsozkult.de/publicationreview/id/reb-29011?utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2020-8&utm_campaign=htmldigest

Histoire d’un quartier de Rostock depuis 1990 : Steffen Mau, Lütten Klein. Leben in der ostdeutschen Transformationsgesellschaft

https://www.hsozkult.de/publicationreview/id/reb-49873

Nouveau numéro de la revue Allemagne d’Aujourd’hui : L’Allemagne unifiée, 30 ans après

Où en est l’Allemagne trente après avoir réalisé son unification ? Sur le plan politique, économique, social, culturel. La question du différentiel est-ouest et de « l’unité intérieure » Quel rôle assume l’Allemagne unifiée en Europe et dans le monde ? Quelle défense veut-elle pour l’Europe ?

Le numéro peut être acheté sur le site des Presses du Septentrion : http://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100509090

ou consulté en ligne sur CAIRN.

Table des matières

DOSSIER

L’Allemagne unifiée, trente ans après

Un dossier dirigé par Étienne Dubslaff, Hans Stark et Jérôme Vaillant

Introduction. Étienne Dubslaff, Hans Stark et Jérôme Vaillant……………..3
É. Dubslaff– La « révolution pacifique » et la « réunification allemande » ..8 Continuer la lecture de « Nouveau numéro de la revue Allemagne d’Aujourd’hui : L’Allemagne unifiée, 30 ans après »

Compte rendu d’ouvrage: Zelba, Dans le même bateau

Zelba, Dans le même bateau, Paris : Futuropolis, 2019 (160 p.). ISBN : 978-2-7548-2852-9

Wiebke Petersen, Zelba de son nom de plume, est une auteure de bande dessinée installée en France depuis la fin des années 1990, mais née en 1973 à Aix-la-Chapelle. Durant cette enfance passée dans ce qui est encore à l’époque l’Allemagne de l’Ouest, elle pratique à haut niveau l’aviron, près d’Essen. Elle devient d’ailleurs en 1991 championne du monde junior du « deux sans barreur », une carrière de sportive qu’elle choisit de ne pas poursuivre au niveau senior, afin de pouvoir se consacrer à ses études aux Beaux-Arts. Continuer la lecture de « Compte rendu d’ouvrage: Zelba, Dans le même bateau »

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search