A écouter – Anne-Marie Pailhès : Revenir à la terre en Allemagne de l’Est dans les années 1990 : l’exemple des jardins des communautés alternatives

Une communication à écouter sur la “forge numérique” de l’université de Caen, donnée dans le cadre du séminaire Organisation et réorganisation des espaces culturels : politiques et représentations de l’équipe de recherche sur les littératures, les imaginaires et les sociétés (ERLIS). Organisation : Hildegard Haberl.

http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/forge/5236

Fichier audio à écouter ou télécharger

Résumé

La chercheuse présente des expériences alternatives d’autosubsistance grâce à des jardins potagers, au sein de communautés créées en Allemagne de l’Est après la chute du Mur en 1990, en les replaçant dans le contexte plus large de ce qui serait un « retour à la terre » dans la culture alternative. Elle rappelle tout d’abord les expériences de communautés rurales qui ont existé en RFA dans les années 1970. Puis elle souligne les moyens spécifiques d’accès à la terre et à des espaces maraîchers en ex-RDA au cours des années 1990, après la réunification allemande et la privatisation des biens communs de la RDA. Enfin elle aborde les principes et les sources de l’autosuffisance au potager pour brosser finalement un portrait actuel de ces tentatives de « permaculture » au bout d’une vingtaine d’années d’existence. Ses recherches résultent d’un travail d’une dizaine d’années sur ces communautés de l’Est depuis 1990 et s’appuient sur des entretiens biographiques menés dans cinq d’entre elles entre 2006 et 2016 : Hof Ulenkrug (Mecklembourg, réseau Longo maï), Sieben Linden (Saxe-Anhalt), Lebenstraum Jahnishausen (Saxe), Klosterdorf ÖkoLea (Brandebourg) et Lebensgut Pommritz (Saxe).