Sonia Combe, La loyauté à tout prix. Les floués du “socialisme réel”.

Sonia Combe, La loyauté à tout prix. Les floués du “socialisme réel”, Lormont, Le bord de l’Eau, 2019.

Un compte rendu de Coline PERRON

Après s’être fait connaître dans les années 1990 par ses travaux sur le rapport à l’archive dans les sociétés post-communistes, Sonia Combe revient avec La loyauté à tout prix sur un thème qui lui tient à cœur : la place des intellectuel(le)s en RDA.  Elle l’avait déjà abordé, vingt ans plus tôt, à travers le prisme de la surveillance, dans son ouvrage sur les intellectuels et la Stasi[1]. Il s’agit ici d’un hommage assumé à celles et ceux qui sont retournés en Allemagne après la guerre avec la volonté d’y construire un État socialiste. Le prologue, « Un rêve tué par des imbéciles[2] », donne le ton. Sonia Combe se propose en effet de raconter « l’histoire de cette génération et de ses fils, biologiques et spirituels, floués par l’Histoire […] » ; « Non pas l’histoire des apparatchiks médiocres et redoutables, ni celle des membres du Parti par conformisme, mimétisme, ou opportunisme ; mais l’histoire de ceux qui se sont tus, davantage par loyauté envers un idéal dévoyé que par lâcheté[3]. »

Cet ouvrage se propose donc d’étudier « les racines » de cette loyauté des marxistes est-allemands. Dans un chapitre introductif, « Le prix de la loyauté[4] », Sonia Combe annonce son parti pris et reprend les propos tenus par l’essayiste Daniela Dahn une dizaine d’années après la chute du Mur : l’étude du socialisme allemand serait, et resterait encore, « largement une étude de tonalité anticommuniste[5] ». Continuer la lecture de « Sonia Combe, La loyauté à tout prix. Les floués du “socialisme réel”. »

Hans Mayer – Revue germanique internationale 33/2021

Hans Mayer

Revue germanique internationale 33/2021, CNRS Editions

Un dossier dirigé par Bénédicte Terrisse et Clément Fradin

Ce numéro de revue consacré à la grande figure intellectuelle allemande que fut Hans Mayer « entend combler un manque dans sa réception française alors même que certains de ses textes ont été traduits, essentiellement dans les années 1990 mais aussi, dans une perspective franco-allemande, ouvrir cette réception à d’autres horizons, notamment celle d’une histoire croisée des intellectuels » (p. 6). Hans Mayer, né en 1907 dans une famille de la bourgeoisie juive de Cologne, a en effet connu le destin de nombreux intellectuels de cette époque, empêchés de poursuivre leur carrière en Allemagne après 1933, contraints à l’exil, et ayant dû choisir entre Est et Ouest à leur retour. Hans Mayer fit le choix de la zone soviétique puis de la RDA, où il connut tous les honneurs avant de quitter sa chaire de littérature à l’université de Leipzig en 1963 après avoir été attaqué et marginalisé. Continuer la lecture de « Hans Mayer – Revue germanique internationale 33/2021 »

Internationale Tagung – Die DDR als kulturhistorisches Phänomen zwischen Tradition und Moderne 10./11. September 2019

Annonce d’un colloque sur la RDA, organisé par la Leibniz-Sozietät.

Lieu :

Einstein-Saal der Archenhold-Sternwarte

Alt-Treptow 1, 12435 Berlin-Treptow

Programme:

Continuer la lecture de « Internationale Tagung – Die DDR als kulturhistorisches Phänomen zwischen Tradition und Moderne 10./11. September 2019 »

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search