Compte rendu. Wolfgang Engler – Jana Hensel. Wer wir sind. Die Erfahrung, ostdeutsch zu sein.

Wolfgang Engler/Jana Hensel : Wer wir sind. Die Erfahrung, ostdeutsch zu sein, Berlin, Aufbau Verlag, 2018, 288 pages

Un compte rendu de Jean Mortier.

Qui nous sommes ! Et non pas : « Qui sommes-nous ? » La nuance est d’importance. De quoi les Allemands de l’Est sont-ils le nom ? Le titre de l’ouvrage est audacieux, car il laisse entendre, de façon presque catégorique, qu’il existe une singularité est-allemande, une « étrangeté », que nombre d’observateurs et analystes ouest-allemands ont été, dès le début des années quatre-vingt-dix, jusqu’à qualifier d’« ethnicité »[1]. Dans ce livre à deux voix, (deux voix de l’Est, mais de générations différentes), est abordée, sous des angles divers, cette question de l’identité est-allemande dont certaines manifestations, notamment les plus récentes, celles de Pegida et de l’AfD, ont décontenancé et choqué beaucoup d’Allemands de l’Ouest. Continuer la lecture de « Compte rendu. Wolfgang Engler – Jana Hensel. Wer wir sind. Die Erfahrung, ostdeutsch zu sein. »

Appel à communication. “L’héritage de 1989” . Erbe’89. Politisierung der Erinnerung – Deutungsversuche und Erklärungsansätze

https://www.hsozkult.de/event/id/termine-39515?utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2019-2&utm_campaign=htmldigest&utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2019-2&utm_campaign=htmldigest

Compte rendu : Verwirrnis – le dernier roman de Christoph Hein (2018)

Christoph Hein. Verwirrnis, Suhrkamp, 2018.

Un compte rendu de Fanny Perrier, qui prépare un doctorat sur l’écriture de l’histoire dans l’œuvre romanesque de Christoph Hein depuis 1990.

Le titre de l’ouvrage mérite un commentaire. Ce terme « Verwirrnis », introuvable dans les dictionnaires de référence, n’est pourtant pas un néologisme ; il s’agit plutôt d’un archaïsme dont le Dictionnaire de Grimm mentionne quelques rares occurrences, essentiellement dans la littérature du XVIème siècle, pour désigner un état d’âme proche de celui qu’exprime le terme plus moderne « Verwirrung » : confusion, désarroi.  Continuer la lecture de « Compte rendu : Verwirrnis – le dernier roman de Christoph Hein (2018) »

Compte rendu : Thomas Höpel, Opposition, Dissidence et “Resistenz” à Leipzig, 1945-1989

Thomas Höpel, Opposition, Dissidenz und Resistenz in Leipzig 1945-1989, Leipzig, Leipziger Universitätsverlag, 2018, 229 p.

Un compte rendu rédigé par Anne-Marie Pailhès.

Thomas Höpel, historien spécialiste de l’histoire culturelle des villes, vient de publier un volume sur un sujet proche de celui des germanistes Hélène Camarade et Sibylle Goepper, Résistance, dissidence et opposition en RDA (1949-1990)  paru en 2016. Dans une collection consacrée ici à l’histoire de Leipzig, et placée sous l’égide du maire de la ville, ce volume est le premier qui concerne exclusivement la ville pendant l’après-guerre et l’époque de la RDA (Les quatorze autres survolant la plupart du temps les siècles à partir de thématiques générales). Cette époque est abordée en premier lieu, comme c’est souvent le cas dans la recherche allemande actuelle, sous l’angle de la dictature et de la répression. Continuer la lecture de « Compte rendu : Thomas Höpel, Opposition, Dissidence et “Resistenz” à Leipzig, 1945-1989 »

Compte rendu. Kristina Volke, quand le peintre Heisig peignait le chancelier Schmidt.

Kristina Volke: Heisig malt Schmidt. Eine deutsche Geschichte über Kunst und Politik. Ch. Links Verlag, Berlin, 2018, 224 pages

Un compte rendu rédigé par Jean Mortier, maître de conférences honoraire de l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis.

 

Helmut Schmidt

Taille : 1,72 m

Aime les pommes de terre sautées avec boulettes de viande et salade de haricots

N’aime pas les lits trop mous

Trois indications parmi beaucoup d’autres – dont l’importance n’échappe à personne – recueillies par la Stasi avant la visite de Helmut Schmidt à Gustrow en 1981 en sa qualité de chancelier d’Allemagne Fédérale.

On ne connaîtra en revanche ni le poids ni la pointure de l’intéressé, les archivistes (de la BStU, l’administration chargée de gérer les archives de la Stasi) ayant estimé nécessaire de noircir ces deux indications. Allez savoir pourquoi !

Helmut Schmidt n’était pas un ami de la RDA. Continuer la lecture de « Compte rendu. Kristina Volke, quand le peintre Heisig peignait le chancelier Schmidt. »

Le peuple est mort, vive le peuple ! Variations sur le slogan “Wir sind das Volk!”

Ce carnet de recherches fête aujourd’hui sa première année d’existence, en même temps que les 29 ans de la chute du Mur. Les rédacteurs vous proposent un texte de circonstance sur la réutilisation du célèbre slogan depuis 1989.

Louise Soucheyre  a soutenu un mémoire de master 2 KulturWissenschaften à l’Université Paris Nanterre en 2018, sur la langue de la droite nationale-populiste allemande contemporaine (Dir. Sibylle Sauerwein).

            Automne 2018. Les feuilles tombent, le froid arrive, marquant la fin d’un été allemand agité par des manifestations de la droite radicale. Les feuilles tombent, le froid arrive, et voici déjà venir le 9 novembre, jour hautement symbolique en Allemagne en raison des nombreux événements historiques qu’il rappelle. En particulier le « Schicksalstag », « jour du destin», celui de la chute du mur de Berlin en 1989. C’est l’occasion de revenir sur le rapport controversé mais manifeste qu’entretient l’extrême droite à la mémoire de cet épisode de l’histoire allemande.

            Les idées d’extrême droite connaissent un retentissement particulier à l’Est depuis la réunification allemande ; c’est ce que montrent les résultats des votes par Land à chaque élection[1] ainsi que la carte des mouvements contestataires. Les événements de la fin août 2018 l’ont une nouvelle fois montré : partie de Chemnitz en Saxe, la vague de manifestations s’est rapidement étendu à la Thuringe et au Brandebourg. Ainsi les citoyens partisans de cette mouvance politique semblent-ils aspirer à un nouvel Octobre 1989. Continuer la lecture de « Le peuple est mort, vive le peuple ! Variations sur le slogan “Wir sind das Volk!” »

Avis de publication : littérature et Stasi. Enrico Wagner, Literatur und Staatssicherheit, Potsdam, 2018

Enrico Wagner, Literatur und Staatssicherheit, Das MfS und die »Anthologie junger Schriftsteller« an der Akademie der Künste der DDR
WeltTrends, Potsdam 2018

http://welttrends.de/literatur-und-staatssicherheit/

Leipzig : une galerie de portraits … à trous, ou la démocratie à géométrie variable

Alors qu’à l’échelle nationale, les deux plus grands partis allemands s’efforcent d’aplanir leurs différends pour donner un gouvernement à un pays qui n’en a plus depuis le mois de septembre 2017, l’entente cordiale n’est toujours pas à l’ordre du jour dans les villes est-allemandes : les conflits liés à l’appréciation du passé spécifique de l’Allemagne de l’Est sont prêts à ressurgir à la moindre réévaluation publique perçue de part ou d’autre comme une provocation.

A Leipzig, c’est la nouvelle galerie de portraits des maires de la ville qui déclenche la polémique. En effet, comme c’est souvent l’usage dans les grandes cités, la métropole saxonne veut orner son hôtel de ville d’une galerie honorant ceux qui l’ont dirigée depuis l’établissement de la démocratie, ou de ce qui est considéré comme tel par les autorités municipales. Cette galerie, récemment inaugurée par le maire en poste (Burkhard Jung, social-démocrate), présente des portraits photographiques de sept maires ayant officié entre 1877 et 1937, puis entre 1990 et 2005. Continuer la lecture de « Leipzig : une galerie de portraits … à trous, ou la démocratie à géométrie variable »

Compte rendu signalé : Rau, Christian: Stadtverwaltung im Staatssozialismus. Kommunalpolitik und Wohnungswesen in der DDR am Beispiel Leipzigs (1957-1989)

Ouvrage de Christian Rau : Stadtverwaltung im Staatssozialismus. Kommunalpolitik und Wohnungswesen in der DDR am Beispiel Leipzigs (1957–1989)  (L’administration municipale au sein du socialisme d’Etat. Politique communale et logement en RDA, l’exemple de Leipzig 1957-1989), Suttgart, 2017, Frank Steiner Verlag

https://www.hsozkult.de/publicationreview/id/rezbuecher-27535