Klaus Schlesinger – La fin de la jeunesse. Edition bilingue de nouvelles et soirée de présentation.

Notre rédacteur, Daniel Argelès, publie un recueil bilingue de nouvelles de Klaus Schlesinger.

Quatre nouvelles de Klaus Schlesinger – quatre décennies d’histoire allemande.
Le destin d’un enfant messager de la résistance lors des derniers jours du ghetto de Varsovie ; le sort de deux amis inséparables le jour de la mise en place du Mur de Berlin ; les affres d’une femme d’âge mûr empêtrée dans une affaire de marché noir dans l’Allemagne divisée de l’après-guerre ; les rêves d’un enfant dans la RDA des années 1970 : dans chacun des récits proposés ici, Klaus Schlesinger place ses personnages au coeur de l’histoire allemande, face à son impact et aux choix qu’elle impose.
Né en 1937 à Berlin-Est, Klaus Schlesinger a vécu et écrit des deux côtés du Mur. Il écrit dans une langue à la fois simple, sensible et dotée d’une grande force narrative qui, de la Shoah au Mur, de la guerre froide à l’expérience du socialisme, aborde des thèmes essentiels de la littérature allemande.

https://www.editions.polytechnique.fr/?afficherfiche=238

Ce travail sera présenté lors d’une soirée à la Maison Heinrich Heine le 6 novembre 2019 à 19h30 : https://www.maison-heinrich-heine.org/manifestations-culturelles/2019/novembre/klaus-schlesinger-la-fin-de-la-jeunesse

Rappelons ici l’ouvrage  de Daniel Argelès : Schlesinger ou l’écriture de l’histoire.

 

Compte rendu : Christoph Hein, Gegenlauschangriff, 2019

Un compte rendu de Fanny Perrier, qui prépare un doctorat sur L’écriture de l’histoire dans l’œuvre romanesque de Christoph Hein depuis la réunification allemande.

CHRISTOPH  HEIN – GEGENLAUSCHANGRIFF (2019)

Réflexion sur la portée de l’ouvrage et sur la polémique que les propos de l’auteur ont déclenchée.

Dans le roman Frau Jenny Treibel de Theodor Fontane, Distelkamp critique la conception de l’histoire du professeur Schmidt : « Tu as toujours eu un faible pour l’anecdote, la peinture de genre. Ce qui importe dans l’histoire, ce sont seulement les grandes choses, pas les petites, les secondaires » [1]. Schmidt répond : « L’histoire néglige presque toujours ce à quoi elle devrait s’accrocher d’abord. […] Les choses secondaires, c’est exact, n’ont aucune importance quand elles sont seulement secondaires, quand il n’y a rien derrière ; mais, quand il y a quelque chose, cela devient l’essentiel, car on y trouve l’élément véritablement humain »[2]Le dernier ouvrage de Christoph Hein illustre à merveille cette importance de l’anecdote et des petites choses. Gegenlauschangriff, que l’on pourrait traduire mot à mot par « contre-écoute » ou « contre-surveillance »[3] est un recueil de 28 anecdotes, souvent très courtes – la plupart font moins de quatre pages – dans lequel l’auteur nous livre quelques souvenirs personnels, voire intimes sur la vie en RDA et dans l’Allemagne réunifiée. Continuer la lecture de « Compte rendu : Christoph Hein, Gegenlauschangriff, 2019 »

Compte rendu : Poètes de RDA – Sibylle Goepper et Cécile Millot (éds.), Lyrik nach 1989. Gewendete Lyrik ? Gespräche mit deutschen Dichtern aus der DDR, mitteldeutscher verlag, 2016.

Sibylle Goepper et Cécile Millot (éds.), Lyrik nach 1989. Gewendete Lyrik ? Gespräche mit deutschen Dichtern aus der DDR, mitteldeutscher verlag, 2016.

Un compte rendu rédigé par Daniel Argelès.

Alors que l’on s’apprête à commémorer les trente ans de la chute du Mur – à s’interroger sur ce qu’il reste de la RDA dans les domaines politique, social, culturel, mais aussi sur l’évolution des nouveaux Länder dans l’Allemagne réunifiée et la mondialisation – la lecture de Lyrik nach 1989 apporte un éclairage intéressant. Continuer la lecture de « Compte rendu : Poètes de RDA – Sibylle Goepper et Cécile Millot (éds.), Lyrik nach 1989. Gewendete Lyrik ? Gespräche mit deutschen Dichtern aus der DDR, mitteldeutscher verlag, 2016. »

Journée d’étude sur Lutz Seiler, 22 mars 2019, Paris

L’écrivain Luz Seiler est en résidence d’écrivain à la Sorbonne en mars et avril 2019.

Une journée d’étude lui est consacrée :

https://www.maison-heinrich-heine.org/manifestations-culturelles/2019/mars/lutz-seiler

Lectures de Volker Braun à Paris, Toulouse, Montpellier et Lyon, 2 au 8 avril

Lectures de Volker Braun

à l’occasion de la parution de Poèmes choisis (Gallimard)
traduits par Jean-Paul Barbe et Alain Lance
Préface d’Alain Lance

http://adeaf.net/Lectures-de-Volker-Braun

http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Poesie-Gallimard/Poemes-choisis2

Lectures de Christoph Hein à Vincennes, Lyon et Marseille – 5 au 7 février 2019

Le roman de Christoph Hein Glückskind mit Vater paraît en français sous le titre L’ombre du père (éd. Métailié), dans une traduction de Nicole Bary.

A cette occasion, l’écrivain lira ses textes :

mardi 5 février à 19h30, librairie Mille Pages, Vincennes

mercredi 6 février à Lyon, librairie Passages, Lyon

jeudi 7 février à Marseille, librairie L’attrape-mots

https://editions-metailie.com/auteur/christoph-hein/

 

Compte rendu : Verwirrnis – le dernier roman de Christoph Hein (2018)

Christoph Hein. Verwirrnis, Suhrkamp, 2018.

Un compte rendu de Fanny Perrier, qui prépare un doctorat sur l’écriture de l’histoire dans l’œuvre romanesque de Christoph Hein depuis 1990.

Le titre de l’ouvrage mérite un commentaire. Ce terme « Verwirrnis », introuvable dans les dictionnaires de référence, n’est pourtant pas un néologisme ; il s’agit plutôt d’un archaïsme dont le Dictionnaire de Grimm mentionne quelques rares occurrences, essentiellement dans la littérature du XVIème siècle, pour désigner un état d’âme proche de celui qu’exprime le terme plus moderne « Verwirrung » : confusion, désarroi.  Continuer la lecture de « Compte rendu : Verwirrnis – le dernier roman de Christoph Hein (2018) »

Compte rendu signalé. Histoire culturelle de la RDA. Kulturgeschichte der DDR

 

Gerd Dietrich

Kulturgeschichte der DDR. Band I: Kultur in der Übergangsgesellschaft 1945–1957; Band II: Kultur in der Bildungsgesellschaft 1957–1976; Band III: Kultur in der Konsumgesellschaft 1977–1990, Göttingen 2018: Vandenhoeck & Ruprecht

https://www.hsozkult.de/review/id/rezbuecher-29923?title=g-dietrich-kulturgeschichte-der-ddr-band-i-iii&recno=4&q=&sort=&fq=&total=15993

 

 

Avis de publication : littérature et Stasi. Enrico Wagner, Literatur und Staatssicherheit, Potsdam, 2018

Enrico Wagner, Literatur und Staatssicherheit, Das MfS und die »Anthologie junger Schriftsteller« an der Akademie der Künste der DDR
WeltTrends, Potsdam 2018

http://welttrends.de/literatur-und-staatssicherheit/

Anne Lemonnier-Lemieux – Revenir à la terre dans la RDA des années 1970 finissantes: Sommerstück (Scènes d’été) de Christa Wolf, ou la tentation du repli romantique

Anne Lemonnier-Lemieux, maîtresse de conférences en études germaniques, ENS Lyon
Cette communication a été donnée dans le cadre du séminaire Organisation et réorganisation des espaces culturels : politiques et représentations de l’équipe de recherche sur les littératures, les imaginaires et les sociétés (ERLIS). Organisation : Hildegard Haberl
Fichier audio à télécharger :http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/forge/5247
Résumé
 Sommerstück de Christa Wolf, parfois considéré comme un roman à clef où l’on a voulu reconnaître les écrivaines Sarah Kirsch, Helga Schubert ou Maxie Wander, raconte l’histoire d’une communauté d’amis réunis dans le Mecklembourg au cours de l’été 1976, un été resté dans les mémoires pour sa canicule, mais aussi parce qu’il a précédé une crise majeure du monde culturel est-allemand, celle que devait déclencher en novembre 1976 l’expulsion du chanteur Wolf Biermann, déchu de sa nationalité est-allemande pour ses textes jugés séditieux. Or la rédaction de ce texte publié en 1989 avait commencé bien plus tôt, en parallèle avec un autre roman, Kein Ort. Nirgends (Aucun lieu. Nulle part, 1979), qui met en scène la rencontre imaginaire, située en 1804, entre deux figures tragiques du romantisme allemand: la poétesse Karoline von Günderode, qui se poignardera en 1806 sur les rives du Rhin, et Heinrich von Kleist, qui se suicidera en 1811 sur les bords du Wannsee près de Berlin.

Le parallèle entre les deux œuvres, que Christa Wolf tenait à faire connaître puisqu’elle le signale dans une note figurant à la fin de Sommerstück, invite à rapprocher les deux communautés: celle du retour à la terre de l’été 1976 et le cercle romantique réuni à Winkel autour de la famille Brentano en 1804. Ce rapprochement met en lumière les éléments romantiques qui sous-tendent l’idylle communautaire est-allemande: le repli sur une sociabilité restreinte en réaction à l’hostilité d’un pouvoir politique immobiliste ou menaçant, le refuge dans la célébration de paysages champêtres où perce l’amour du pays, la foi en une utopie communautaire de substitution qu’un désastre final, la mort des uns ou l’exil des autres, dispersera sans retour.

Unterleuten/ Brandebourg de Juli Zeh

Un compte rendu rédigé par Anne Plet, étudiante en master 2 KulturWissenschaften de l’Université Paris Nanterre

Juillet 2010.  Sous une chaleur caniculaire, un certain Monsieur Pilz, employé de la société d’énergie éolienne « Vento  Direct », vient à Unterleuten, village du Brandebourg, pour annoncer à ses habitants un projet de construction d’éoliennes dans leur commune. Ce projet déclenche l’ouverture des hostilités dans le village : vont alors s’affronter sans pitié les partisans des éoliennes et leurs opposants, sur fond de vieilles rancœurs villageoises. C’est ce drame que nous raconte Juli Zeh dans son roman, paru en Allemagne en 2016 et en traduction française en 2017. Continuer la lecture de « Unterleuten/ Brandebourg de Juli Zeh »

Asako Miyazaki, Brüche in der Geschichtserzählung. Erinnerung an die DDR in der Post-DDR-Literatur, Würzburg, Königshausen & Neumann, 2013

[Asako Miyazaki, Fractures du récit historique. Le souvenir de la RDA dans la littérature post-RDA, Wurtzbourg, Königshausen & Neumann, 2013]

 https://www.verlag-koenigshausen-neumann.de/product_info.php/info/p7637_Brueche-in-der-Geschichtserzaehlung–Erinnerung-an-die-DDR-in-der-Post-DDR-Literatur—Epistemata-Literaturwissenschaft-789—-34-00.html

Compte rendu rédigé par Linda Mannewitz, étudiante en Master M2 Etudes germaniques à l’Université Sorbonne Nouvelle

Ce livre d’Asako Miyazaki s’intègre dans le flot d’ouvrages analysant la question du statut de la littérature est-allemande écrite après la chute du Mur. L’auteur n’essaie cependant pas de faire rentrer cette littérature dans le moule d’un modèle d’histoire littéraire. Elle met plutôt l’accent sur la conscience de l’histoire ainsi que sur les différentes formes de mémoire se manifestant à l’égard de cet État disparu. Contrairement aux théories de la mémoire qui associent à cette dernière une fonction créatrice d’identité, Miyazaki met en évidence, à l’aide de motifs récurrents, l’instabilité et l’hétérogénéité de la mémoire. Une telle conception s’oppose au discours sur l’identité collective mis en avant par le régime de la RDA. Son ouvrage représente ainsi une contribution importante à la recherche dans ce domaine. En effet, il se situe à la jonction de la littérature et de la politique de la mémoire, tout en prenant uniquement en compte la littérature évoquant la RDA. Pour étayer son analyse, l’auteur propose un nouveau terme, celui de ‘Post-DDR-Literatur’. Cette littérature peut se définir comme étant une littérature post-nationale, ce qui remet en question l’idée même d’une nation. Elle se distingue du discours national dominant après la réunification, basé sur la construction de l’identité.
Continuer la lecture de « Asako Miyazaki, Brüche in der Geschichtserzählung. Erinnerung an die DDR in der Post-DDR-Literatur, Würzburg, Königshausen & Neumann, 2013 »

Colloque sur Heiner Müller

CFP: KüstenLANDSCHAFTEN. Grenzen und Selektion – Unterbrechung und Störung. Heiner-Müller-Symposium, Hannover (15.04.2018)

Paysages côtiers – Frontières et sélection – Interruption et perturbation.

https://networks.h-net.org/node/79435/discussions/1229730/cfp-k%C3%BCstenlandschaften-grenzen-und-selektion-%E2%80%93-unterbrechung-und

 

Emmanuelle Aurenche-Beau, Marcel Boldorf, Ralf Zschachlitz (dir.), RDA – Culture – critique – crise. Nouveaux regards sur l’Allemagne de l’Est

Compte rendu d’ouvrage

Emmanuelle Aurenche-Beau, Marcel Boldorf, Ralf Zschachlitz (dir.), RDA – Culture – critique – crise. Nouveaux regards sur l’Allemagne de l’Est, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, Coll. « Mondes germaniques », 2017 (283 pages).

Contributeurs : Clémence Andreys, Emmanuelle Aurenche-Beau, Heike Baldauf-Quilliatre, Sabine Bastian, Marcel Boldorf, Hélène Camarade, Sibylle Goepper, Carola Hähnel-Mesnard, Dominique Herbet, Michael Hofmann, Hervé Joly, Christian Klein, Anne Lemonnier-Lemieux, Hélène Miard-Delacroix, Jean Mortier, Anne-Marie Pailhès, Jean-Michel Pouget, Myriam Renaudot, Anne-Marie Saint-Gille, André Steiner, Ralf Zschachlitz.

http://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100078520

Cet ouvrage collectif offre un panorama des recherches actuelles, principalement en France, sur la RDA et les nouveaux Länder. Il est d’ailleurs dédié à Jacques Poumet, Professeur émérite à l’Université de Lyon, grand spécialiste de ce champ de recherche, à la vitalité duquel il a fortement contribué tout au long de sa carrière (on songe, entre autres, à ses travaux sur les cabarets et la presse satiriques en RDA). Le livre a pour projet de proposer un bilan, plus de vingt-cinq ans après la chute du Mur et la réunification allemande, au sujet de l’Allemagne de l’Est. Il s’agit, si l’on en croit les directeurs d’ouvrage dans leur introduction (p. 12), « d’aborder les sujets avec un certain recul et de porter un regard plus détaché sur les transformations du quart de siècle écoulé.» Continuer la lecture de « Emmanuelle Aurenche-Beau, Marcel Boldorf, Ralf Zschachlitz (dir.), RDA – Culture – critique – crise. Nouveaux regards sur l’Allemagne de l’Est »