Anne Lemonnier-Lemieux – Revenir à la terre dans la RDA des années 1970 finissantes: Sommerstück (Scènes d’été) de Christa Wolf, ou la tentation du repli romantique

Anne Lemonnier-Lemieux, maîtresse de conférences en études germaniques, ENS Lyon
Cette communication a été donnée dans le cadre du séminaire Organisation et réorganisation des espaces culturels : politiques et représentations de l’équipe de recherche sur les littératures, les imaginaires et les sociétés (ERLIS). Organisation : Hildegard Haberl
Fichier audio à télécharger :http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/forge/5247
Résumé
 Sommerstück de Christa Wolf, parfois considéré comme un roman à clef où l’on a voulu reconnaître les écrivaines Sarah Kirsch, Helga Schubert ou Maxie Wander, raconte l’histoire d’une communauté d’amis réunis dans le Mecklembourg au cours de l’été 1976, un été resté dans les mémoires pour sa canicule, mais aussi parce qu’il a précédé une crise majeure du monde culturel est-allemand, celle que devait déclencher en novembre 1976 l’expulsion du chanteur Wolf Biermann, déchu de sa nationalité est-allemande pour ses textes jugés séditieux. Or la rédaction de ce texte publié en 1989 avait commencé bien plus tôt, en parallèle avec un autre roman, Kein Ort. Nirgends (Aucun lieu. Nulle part, 1979), qui met en scène la rencontre imaginaire, située en 1804, entre deux figures tragiques du romantisme allemand: la poétesse Karoline von Günderode, qui se poignardera en 1806 sur les rives du Rhin, et Heinrich von Kleist, qui se suicidera en 1811 sur les bords du Wannsee près de Berlin.

Le parallèle entre les deux œuvres, que Christa Wolf tenait à faire connaître puisqu’elle le signale dans une note figurant à la fin de Sommerstück, invite à rapprocher les deux communautés: celle du retour à la terre de l’été 1976 et le cercle romantique réuni à Winkel autour de la famille Brentano en 1804. Ce rapprochement met en lumière les éléments romantiques qui sous-tendent l’idylle communautaire est-allemande: le repli sur une sociabilité restreinte en réaction à l’hostilité d’un pouvoir politique immobiliste ou menaçant, le refuge dans la célébration de paysages champêtres où perce l’amour du pays, la foi en une utopie communautaire de substitution qu’un désastre final, la mort des uns ou l’exil des autres, dispersera sans retour.

Unterleuten/ Brandebourg de Juli Zeh

Un compte rendu rédigé par Anne Plet, étudiante en master 2 KulturWissenschaften de l’Université Paris Nanterre

Juillet 2010.  Sous une chaleur caniculaire, un certain Monsieur Pilz, employé de la société d’énergie éolienne « Vento  Direct », vient à Unterleuten, village du Brandebourg, pour annoncer à ses habitants un projet de construction d’éoliennes dans leur commune. Ce projet déclenche l’ouverture des hostilités dans le village : vont alors s’affronter sans pitié les partisans des éoliennes et leurs opposants, sur fond de vieilles rancœurs villageoises. C’est ce drame que nous raconte Juli Zeh dans son roman, paru en Allemagne en 2016 et en traduction française en 2017. Continuer la lecture de « Unterleuten/ Brandebourg de Juli Zeh »

Asako Miyazaki, Brüche in der Geschichtserzählung. Erinnerung an die DDR in der Post-DDR-Literatur, Würzburg, Königshausen & Neumann, 2013

[Asako Miyazaki, Fractures du récit historique. Le souvenir de la RDA dans la littérature post-RDA, Wurtzbourg, Königshausen & Neumann, 2013]

 https://www.verlag-koenigshausen-neumann.de/product_info.php/info/p7637_Brueche-in-der-Geschichtserzaehlung–Erinnerung-an-die-DDR-in-der-Post-DDR-Literatur—Epistemata-Literaturwissenschaft-789—-34-00.html

Compte rendu rédigé par Linda Mannewitz, étudiante en Master M2 Etudes germaniques à l’Université Sorbonne Nouvelle

Ce livre d’Asako Miyazaki s’intègre dans le flot d’ouvrages analysant la question du statut de la littérature est-allemande écrite après la chute du Mur. L’auteur n’essaie cependant pas de faire rentrer cette littérature dans le moule d’un modèle d’histoire littéraire. Elle met plutôt l’accent sur la conscience de l’histoire ainsi que sur les différentes formes de mémoire se manifestant à l’égard de cet État disparu. Contrairement aux théories de la mémoire qui associent à cette dernière une fonction créatrice d’identité, Miyazaki met en évidence, à l’aide de motifs récurrents, l’instabilité et l’hétérogénéité de la mémoire. Une telle conception s’oppose au discours sur l’identité collective mis en avant par le régime de la RDA. Son ouvrage représente ainsi une contribution importante à la recherche dans ce domaine. En effet, il se situe à la jonction de la littérature et de la politique de la mémoire, tout en prenant uniquement en compte la littérature évoquant la RDA. Pour étayer son analyse, l’auteur propose un nouveau terme, celui de ‘Post-DDR-Literatur’. Cette littérature peut se définir comme étant une littérature post-nationale, ce qui remet en question l’idée même d’une nation. Elle se distingue du discours national dominant après la réunification, basé sur la construction de l’identité.
Continuer la lecture de « Asako Miyazaki, Brüche in der Geschichtserzählung. Erinnerung an die DDR in der Post-DDR-Literatur, Würzburg, Königshausen & Neumann, 2013 »

Colloque sur Heiner Müller

CFP: KüstenLANDSCHAFTEN. Grenzen und Selektion – Unterbrechung und Störung. Heiner-Müller-Symposium, Hannover (15.04.2018)

Paysages côtiers – Frontières et sélection – Interruption et perturbation.

https://networks.h-net.org/node/79435/discussions/1229730/cfp-k%C3%BCstenlandschaften-grenzen-und-selektion-%E2%80%93-unterbrechung-und

 

Emmanuelle Aurenche-Beau, Marcel Boldorf, Ralf Zschachlitz (dir.), RDA – Culture – critique – crise. Nouveaux regards sur l’Allemagne de l’Est

Compte rendu d’ouvrage

Emmanuelle Aurenche-Beau, Marcel Boldorf, Ralf Zschachlitz (dir.), RDA – Culture – critique – crise. Nouveaux regards sur l’Allemagne de l’Est, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, Coll. « Mondes germaniques », 2017 (283 pages).

Contributeurs : Clémence Andreys, Emmanuelle Aurenche-Beau, Heike Baldauf-Quilliatre, Sabine Bastian, Marcel Boldorf, Hélène Camarade, Sibylle Goepper, Carola Hähnel-Mesnard, Dominique Herbet, Michael Hofmann, Hervé Joly, Christian Klein, Anne Lemonnier-Lemieux, Hélène Miard-Delacroix, Jean Mortier, Anne-Marie Pailhès, Jean-Michel Pouget, Myriam Renaudot, Anne-Marie Saint-Gille, André Steiner, Ralf Zschachlitz.

http://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100078520

Cet ouvrage collectif offre un panorama des recherches actuelles, principalement en France, sur la RDA et les nouveaux Länder. Il est d’ailleurs dédié à Jacques Poumet, Professeur émérite à l’Université de Lyon, grand spécialiste de ce champ de recherche, à la vitalité duquel il a fortement contribué tout au long de sa carrière (on songe, entre autres, à ses travaux sur les cabarets et la presse satiriques en RDA). Le livre a pour projet de proposer un bilan, plus de vingt-cinq ans après la chute du Mur et la réunification allemande, au sujet de l’Allemagne de l’Est. Il s’agit, si l’on en croit les directeurs d’ouvrage dans leur introduction (p. 12), « d’aborder les sujets avec un certain recul et de porter un regard plus détaché sur les transformations du quart de siècle écoulé.» Continuer la lecture de « Emmanuelle Aurenche-Beau, Marcel Boldorf, Ralf Zschachlitz (dir.), RDA – Culture – critique – crise. Nouveaux regards sur l’Allemagne de l’Est »

Grenzüberschreibungen: Übersetzer und Übersetzen in der SBZ und der DDR. 6. Germersheimer Symposium « Übersetzen und Literatur »

Traductions et traducteurs en zone soviétique d’occupation et en RDA

Germersheim, 15 au 17  juin 2018

Appel à contribution à envoyer avant le 28 février 2018.

https://www.hsozkult.de/event/id/termine-35893?title=grenzueberschreibungen-uebersetzer-und-uebersetzen-in-der-sbz-und-der-ddr-6-germersheimer-symposium-uebersetzen-und-literatur&recno=8&q=&sort=&fq=&total=726

 

Klaus Schlesinger ou l’écriture de l’histoire, Berlin et l’Allemagne, 1937-2001

           Compte rendu d’ouvrage

Daniel Argelès  Klaus Schlesinger ou l’écriture de l’histoire, Berlin et l’Allemagne, 1937-2001. Septentrion, 2017. Collection Mondes germaniques.

http://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100094640

Pour la première fois en France, un ouvrage complet présente l’œuvre de l’écrivain allemand Klaus Schlesinger, auteur qui a connu plusieurs régimes politiques, Troisième Reich, Allemagne occupée, RFA, RDA et Allemagne unifiée. Les années déterminantes de son existence se sont cependant déroulées en RDA, pays où est née sa vocation et où il est devenu écrivain. Et qu’il a quitté en 1980, à la suite de l’affaire Biermann de 1976, avec cependant un visa permanent. Continuer la lecture de « Klaus Schlesinger ou l’écriture de l’histoire, Berlin et l’Allemagne, 1937-2001 »