Volkseigenes Erinnern. Die DDR im sozialen Gedächtnis. (Souvenirs du peuple. La RDA dans la mémoire sociale)

https://www.hsozkult.de/publicationreview/id/rezbuecher-28290

Une publication de Haag, Hanna; Heß, Pamela et Leonhard, Nina.
 
Compte rendu critique du sociologue Thomas Ahbe, qui montre  dans quelle mesure le changement de discours dominant influence les souvenirs individuels ou même toute la construction des autobiographies.
 

Compte rendu d’ouvrage : La RDA au cinéma

Hélène Camarade, Élizabeth Guilhamon, Matthias Steinle, Hélène Yèche (éd.), La RDA et la société postsocialiste dans le cinéma allemand après 1989, Villeneuve d’Asq, Presses Universitaires du Septentrion, 2018

Compte rendu rédigé par Perrine Val, docteure en histoire de l’art. Elle est l’auteure d’une thèse intitulée « Les relations cinématographiques entre la France et la RDA : entre camaraderie et exotisme (1946-1992) », soutenue à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne en mai 2018.

À la veille du trentième anniversaire de la chute du Mur de Berlin, l’ouvrage dirigé par Hélène Camarade, Élizabeth Guilhamon, Matthias Steinle et Hélène Yèche explore les représentations cinématographiques et audiovisuelles allemandes de la RDA et de son « après ». La richesse des analyses proposées s’appuie d’abord sur la diversité des auteurs. Continuer la lecture de « Compte rendu d’ouvrage : La RDA au cinéma »

Séminaire sur l’avenir de l’enseignement sur la RDA – Seminar zur Zukunft der Vermittlung von DDR-Geschichte in Schule und außerschulischer Bildung

https://www.hsozkult.de/event/id/termine-37542?title=seminar-zur-zukunft-der-vermittlung-von-ddr-geschichte-in-schule-und-ausserschulischer-bildung&recno=57&page=3&q=&sort=&fq=&total=1026

Béatrice Durand – Nouvelles pérégrinations à travers la Marche de Brandebourg

Béatrice Durand enseigne au Lycée français de Berlin. Elle est l’auteur de différents travaux d’histoire littéraire et culturelle: Le Paradoxe du bon maître (1999), Cousins par alliance (2002, réédition 2018), La Nouvelle Idéologie française (2010), Sauvages expérimentaux et Fictions d’isolement enfantin (2017).

Nouvelles pérégrinations à travers la Marche de Brandenbourg

J’ai pris le train jusqu’à Brandebourg avec l’idée de visiter enfin une ville que les grands trains traversent sans s’arrêter : Brandebourg est une somptueuse ville médiévale avec fortifications, portes et tours, canaux et ponts, églises monumentales de ce gothique nordique tout en brique, comme dans mon Sud-Ouest natal, mais d’une brique plus sombre, plus ornée aussi. C’est une ville sur l’eau, il y a littéralement de l’eau partout : la cathédrale est sur une île, la Dominsel ; la Altstadt et la Neustadt (qui est presque aussi ancienne que la Altstadt) sont sur des presqu’îles. Toute cette eau n’est en fait que la Havel qui oublie momentanément de couler et se transforme en un lacis de lacs aux formes compliquées.

Surprise de trouver une vraie ville avec des constructions récentes, Continuer la lecture de « Béatrice Durand – Nouvelles pérégrinations à travers la Marche de Brandebourg »

La destruction de l’église de l’université à Leipzig en 1968 : “Demolition on Karl Marx Square. Cultural Barbarism and the People’s State in 1968” Demshuk, Andrew

Compte rendu signalé

Demolition on Karl Marx Square. Cultural Barbarism and the People’s State in 1968/ Demshuk, Andrew, New York 2017: Oxford University Press

Compte rendu de colloque : “La nostalgie du communisme” – Sehnsucht nach dem „Kommunismus“? Kulturen der Vergangenheit, Gegenwart und Zukunft bei jungen Menschen in Südost- und Osteuropa und in Ostdeutschland im 21. Jahrhundert / Tagungsbericht

Sehnsucht nach dem „Kommunismus“? Kulturen der Vergangenheit, Gegenwart und Zukunft bei jungen Menschen in Südost- und Osteuropa und in Ostdeutschland im 21. Jahrhundert/ Nostalgie du “communisme” ? Les cultures du passé, du présent et de l’avenir chez les jeunes en Europe du Sud-Est, en Europe de l’Est et en Allemagne de l’Est au XXIème siècle.

https://www.hsozkult.de/conferencereport/id/tagungsberichte-7706?utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2018-5&utm_campaign=htmldigest&utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2018-5&utm_campaign=htmldigest

 

Un parfum de Guerre froide : Louis-Bernard Robitaille, Bouffées d’ostalgie – Fragments d’un continent disparu

Louis-Bernard Robitaille

Bouffées d’ostalgie – Fragments d’un continent disparu

Editions Noir sur Blanc, Lausanne, 2017, 144 p.

http://www.leseditionsnoirsurblanc.fr/bouffees-d-ostalgie-louis-bernard-robitaille-9782882504456

A la lecture du titre de cet ouvrage, on pourrait croire que prévaut une sincère nostalgie d’un monde communiste disparu, dans ces chroniques du journaliste franco-québécois Louis-Bernard Robitaille, qui déclare être « originaire d’un continent étranger à toute idéologie » (p. 14). Le lecteur se permettra de douter de cette absence totale d’idéologie sous sa plume en découvrant des pages où il est sans cesse question de « prison » ou de « caserne » pour décrire les endroits parcourus.

Le sentiment d’« ostalgie » ne peut être ainsi réinterprété et réduit à un simple discrédit jeté sur une cinquantaine d’années d’histoire de la partie orientale de l’Allemagne. Comme le rappelait Jean Mortier : Continuer la lecture de « Un parfum de Guerre froide : Louis-Bernard Robitaille, Bouffées d’ostalgie – Fragments d’un continent disparu »

Nouveauté – La RDA et la société postsocialiste dans le cinéma allemand après 1989

La RDA et la société postsocialiste dans le cinéma allemand après 1989

Édité par Hélène Camarade, Élizabeth Guilhamon, Matthias Steinle, Hélène Yèche

http://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100223660

Un compte rendu de l’ouvrage paraîtra dans ce carnet.

Hinter der Maske – Derrière le masque. L’exposition du Palais Barberini de Potsdam

https://www.museum-barberini.com/hinter-der-maske/

Compte rendu de visite rédigé par Jean Mortier, maître de conférences honoraire de l’Université Paris 8-Saint Denis, auteur de nombreuses publications sur l’art est-allemand.

Du 29 octobre 2017 au 4 février 2018 s’est tenue à Potsdam une très grande exposition d’art est-allemand. L’initiative de cette manifestation, importante ne serait-ce que par le nombre d’artistes représentés (84) et celui d’œuvres exposées (117, pour l’essentiel des peintures) est due à un richissime industriel (ouest)-allemand, Hasso Plattner (113ème fortune mondiale), qui fut l’un des cofondateurs du géant informatique SAP. C’est dans un ancien palais baroque, le Palais Barberini, édifié en 1771/72, mais détruit durant la Seconde Guerre mondiale comme la presque totalité du cœur historique de Potsdam, que s’est tenu l’événement. Hasso Plattner a investi quelque 60 millions d’euros dans la reconstruction de ce bâtiment prestigieux – reconstruction qui s’est achevée en décembre 2016 – dans le but entre autres d’y abriter ses collections personnelles. Parmi celles-ci des œuvres picturales de la modernité classique. Mais aussi un ensemble d’une dizaine de tableaux dus à des artistes dont le travail a été réalisé en partie ou en totalité durant l’existence de l’Etat est-allemand. Continuer la lecture de « Hinter der Maske – Derrière le masque. L’exposition du Palais Barberini de Potsdam »

Série de conférences. “Mauerschau – Die DDR als Film. Beiträge zur Historisierung eines verschwundenen Staates”, Bielefeld (11.4. – 18.7.2018)

Le Mur-spectacle : la RDA en tant que film. Contribution à l’historicisation d’un Etat disparu, Université de Bielefeld, 11 avril au 18 juillet 2018

https://networks.h-net.org/node/79435/discussions/1546952/ank-ringvorlesung-mauerschau-%E2%80%93-die-ddr-als-film-beitr%C3%A4ge-zur

Leipzig : une galerie de portraits … à trous, ou la démocratie à géométrie variable

Alors qu’à l’échelle nationale, les deux plus grands partis allemands s’efforcent d’aplanir leurs différends pour donner un gouvernement à un pays qui n’en a plus depuis le mois de septembre 2017, l’entente cordiale n’est toujours pas à l’ordre du jour dans les villes est-allemandes : les conflits liés à l’appréciation du passé spécifique de l’Allemagne de l’Est sont prêts à ressurgir à la moindre réévaluation publique perçue de part ou d’autre comme une provocation.

A Leipzig, c’est la nouvelle galerie de portraits des maires de la ville qui déclenche la polémique. En effet, comme c’est souvent l’usage dans les grandes cités, la métropole saxonne veut orner son hôtel de ville d’une galerie honorant ceux qui l’ont dirigée depuis l’établissement de la démocratie, ou de ce qui est considéré comme tel par les autorités municipales. Cette galerie, récemment inaugurée par le maire en poste (Burkhard Jung, social-démocrate), présente des portraits photographiques de sept maires ayant officié entre 1877 et 1937, puis entre 1990 et 2005. Continuer la lecture de « Leipzig : une galerie de portraits … à trous, ou la démocratie à géométrie variable »

La fille qui venait d’un pays disparu. La chute du Mur vue de l’Est – Saskia Hellmund

La fille qui venait d’un pays disparu

La chute du Mur vue de l’Est

Saskia Hellmund,  Paris, éd. Les points sur les i, 2015, 77 pages

Compte rendu rédigé par Magali Ksibi, étudiante en master 2 Kulturwissenschaften, Université Paris Nanterre

L’auteur de cet ouvrage, Saskia Hellmund, est née en 1974 en Thuringe en République démocratique allemande (RDA), un pays aujourd’hui disparu. C’est de cette perte éminemment douloureuse qu’il est question à travers ce récit autobiographique publié en 2015 aux éditions Les points sur les i. L’ouvrage a été rédigé uniquement en français, car l’auteur souhaitait l’offrir « aux Français désireux d’apprendre et de comprendre la complexité des évènements historiques. » En effet, vingt-cinq ans plus tôt, la chute du Mur de Berlin bouleversait profondément tout un peuple. Continuer la lecture de « La fille qui venait d’un pays disparu. La chute du Mur vue de l’Est – Saskia Hellmund »

Colloque Munich. Gute Erinnerungen an böse Zeiten – Nostalgie in „posttotalitären“ Erinnerungsdiskursen nach 1945 und 1989

De bons souvenirs de mauvaises époques – la nostalgie dans les discours mémoriels “post-totalitaires” après 1945 et après 1989.
Munich, 18 au 20 avril 2018

https://www.hsozkult.de/event/id/termine-36600?utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2018-3&utm_campaign=htmldigest&utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2018-3&utm_campaign=htmldigest