Compte rendu : Katja Oskamp, Marzahn mon amour – Geschichten einer Fußpflegerin [Marzahn mon amour – Histoires d’une pédicure]

Katja Oskamp

Marzahn mon amour – Geschichten einer Fußpflegerin [Marzahn mon amour – Histoires d’une pédicure]  Hanser, Berlin, 2019, 144 p.

https://www.hanser-literaturverlage.de/buch/marzahn-mon-amour/978-3-446-26414-4/

Les autorités culturelles de la RDA n’avaient de cesse d’envoyer les écrivains « dans la production », c’est-à-dire au contact du monde ouvrier pour les inciter à décrire (positivement) les réalités de l’économie socialiste. Peut-être peut-on situer dans cette lointaine filiation un courant littéraire qui continue d’explorer les expériences de la « vraie vie » pour les décrire au plus près, dans des œuvres proches de la « non-fiction ». Celles-ci ne sont pas nécessairement empreintes de tragique, mais peuvent simplement rendre compte du quotidien en proposant une analyse plus profonde qu’il n’y paraît de la réalité transcrite.  C’est la démarche de Katja Oskamp qui, fatiguée d’une existence de papier qu’elle juge sans perspectives, a décidé de plonger dans un univers qu’elle n’aurait pas découvert sans l’acte volontaire de « changer de vie », pour côtoyer les humbles et les sans-noms. Écrivaine née en 1970 à Leipzig, Continuer la lecture de « Compte rendu : Katja Oskamp, Marzahn mon amour – Geschichten einer Fußpflegerin [Marzahn mon amour – Histoires d’une pédicure] »