Volker Braun “Grande Fugue” – “Große Fuge”

Volker Braun

Grande fugue 

traduit et présenté par Alain Lance

En mars-avril 2020, Volker Braun a écrit ce cycle de poèmes inspiré par la pandémie. Comme parfois dans sa poésie, on trouvera des allusions ou des citations. Ici Shakespeare, Hölderlin, Karl Mickel ou Ezra Pound. Ou encore Greta Thunberg à la fin du poème Citoyens du vent. La personne évoquée dans le poème Le paria est Rudolf Bahro, qui était un philosophe critique en RDA, emprisonné puis expulsé en RFA. C’était un ami de Volker Braun, qui lui avait dédié le poème Bruno : Comment faire avec l’hérétique/Inutile de lui montrer les instruments:/ Il les a décrits/ Il persiste dans sa position hostile:/ C’est la Terre qui se déplace./ Les inquisiteurs n’en croient pas leurs oreilles/En taule il fait de l’agitation parmi les moines/Comme s’ils ne savaient pas où Dieu se trouve/La torture n’opère pas : il chante un Te Deum/Que faire de lui ? L’enfer n’en voudra pas/ Le bûcher serait une solution, mais elle n’est  pas nouvelle.

 

Le livre dont sont extraits ces poèmes, Große Fuge, est paru en 2021 aux éditions Suhrkamp.

 

CATARRHSIS

 

La ville est mise au repos

comme un malade de la peste

Paix matinale jusqu’à minuit

Rues déshumanisées, comme libérées

de la gale

Des clients. Le sénat ferme les bistrots

Les stades se vident de l’UNION DE PLOMB. Les musées

Des momies

de marbre, les théâtres des esprits

HALTE. QUI VA LÀ/NON, Á TOI DE ME RÉPONDRE

Pas devant le public, pas en cette saison.

Claustrophobie respiration courte catarrhe dans l’industrie culturelle, pour une fois

Toute la (niaiserie) à l’arrêt. UNE ANNÉE SANS ART

C’est ainsi qu’on se calme, bande de dilettantes.

Le secours alimentaire lui aussi

est fermé,

mesure préventive

Mais having non (les sans-le-sou) hath no care to defend it.

La chancelière déconseille les contacts sociaux.

Des patrouilles de police

vont voir s’il ça vit encore

Que faisiez-vous en deux mille vingt ? – Lavage des mains

Pas de shakehands, mais par précaution le salut

Allemand. Le Seigneur retire son doigt dans la Chapelle Sixtine

Pour ne pas être contaminé

dans le groupe à risque

Des trop âgés, un (dieu) sur quatre meurt.

Une ombre en passant te met à nu, un souffle blême

Tutoie tes bronches, tu inspires

Dans l’anthropocène

The scientists are in terror

Ant the European mind stops (Canto CXV)

La Chine élimine le mal avec une prise

Étranglement bras-tête (: tousser au creux du coude)

Apprenez, continents, à faire bouillir la lave.

Continuer la lecture de « Volker Braun “Grande Fugue” – “Große Fuge” »

Deux nouveaux ouvrages sur l’œuvre de Wolfgang Hilbig

Un compte rendu rédigé par Katja Schubert, maître de conférences en littérature allemande contemporaine à l’université Paris Nanterre.

Stephan Pabst, Sylvie Arlaud,Bernard Banoun, Bénédicte Terrisse (Hg.): Wolfgang Hilbig und die [ganze] Moderne, Berlin, Verbrecher Verlag, 2021, 335 Seiten.

Bernard, Banoun, Bénédicte Terrisse, Sylvie Arlaud, Stephan Pabst (Hg.): Wolfgang Hilbigs Lyrik. Eine Werkexpedition, Berlin, Verbrecher Verlag, 2021, 479 Seiten.

« Also leben habe ich nicht gelernt, aber schreiben – denke ich manchmal[1] ».

Hervorgegangen aus einem deutsch-französischen Forschungsprogramm, das die Untersuchung des Werks von Wolfgang Hilbig mit Fragen zur Ost-West-Moderne verknüpfte, sind im Berliner Verbrecher Verlag im April 2021 die zwei Bände Wolfgang Hilbig und die [ganze] Moderne und Wolfgang Hilbigs Lyrik. Eine Werkexpedition erschienen.

Im Zentrum beider Publikationen steht die im Vergleich zur Prosa weniger bekannte Lyrik. Der erste Band legt den Akzent auf Fragen der Zugehörigkeit zur Moderne von Hilbigs Poetik, der zweite Band versteht sich vor allem als Bilanz und Anregung zur weiteren Erkundung von Hilbigs poetischem Werk. Beide Bände haben als weiteren Schwerpunkt auch rezeptionsgeschichtliche Fragen, d.h. Hilbig als Leser moderner Autorinnen und Autoren des 19. und 20. Jahrhunderts und wie deren Werk in sein eigenes Dichten einfloss. Continuer la lecture de « Deux nouveaux ouvrages sur l’œuvre de Wolfgang Hilbig »

Publication – Utz Rachowski : La lumière des jardins/Das Licht aus den Gärten

Notre éditeur Daniel Argelès publie en édition bilingue des textes de l’auteur est-allemand Utz Rachowski (Éditions de l’Ecole Polytechnique). Ils sont ainsi accessibles pour la première fois aux francophones.

Table des matières et extrait à lire sur le site de l’éditeur: https://www.editions.polytechnique.fr/?auteur=1092

Né en 1954 en Allemagne de l’Est, Utz Rachowski a écrit deux magnifiques nouvelles sur des journées d’été ayant marqué l’histoire du XXe siècle : la construction du Mur le 13 août 1961 et la répression du Printemps de Prague par les chars du Pacte de Varsovie le 21 août 1968. Narrées du point de vue d’un enfant et d’un jeune adolescent, Continuer la lecture de « Publication – Utz Rachowski : La lumière des jardins/Das Licht aus den Gärten »

Colloque L’EST À L’OUEST : trajectoires, expériences et modes d’expression des intellectuels et artistes émigrés hors de RDA

Colloque L’EST À L’OUEST : trajectoires, expériences et modes d’expression des intellectuels et artistes émigrés hors de RDA – Der Osten im Westen: Lebens(ver)läufe, Erfahrungen, Ausdrucksformen von ausgereisten Intellektuellen und Künstlern der DDR

Roger Loewig, Eine deutsche Herbstlandschaft © VG Bild-Kunst, Bonn 2021

Colloque international organisé à distance du 25 au 27 mars
et le 09 avril 2021 par Emmanuelle Aurenche-Beau,
Sibylle Goepper, Anne Lemonnier-Lemieux, Ralf Zschachlitz.

Université Lyon 2, Université Lyon 3, ENS Lyon, Goethe Institut

Programme complet : http://llce.ens-lyon.fr/a-la-une/actualites-du-departement/section-allemand/lest-a-louest-trajectoires-experiences-et-modes-dexpression-des-intellectuels-et-artistes-emigres-hors-de-rda

Mardi 16 mars à 19 h : soirée Sarah Kirsch en ligne, Lyon, Goethe Institut

SARAH KIRSCH, LA FUGITIVE ET L’ENRACINÉE, EN DIALOGUE AVEC CHRISTA WOLF

Soirée conférences,  poèmes et aquarelles

https://www.goethe.de/ins/fr/fr/sta/lyo/ver.cfm?fuseaction=events.detail&event_id=22129061

Cette soirée donnera le coup d’envoi du  colloque international « L’Est à l’Ouest : trajectoires, expériences et modes d’expression des intellectuels et artistes émigrés hors de RDA » organisé à distance les 25, 26, 27 mars et le 9 avril 2021.

Compte rendu : Poètes de RDA – Sibylle Goepper et Cécile Millot (éds.), Lyrik nach 1989. Gewendete Lyrik ? Gespräche mit deutschen Dichtern aus der DDR, mitteldeutscher verlag, 2016.

Sibylle Goepper et Cécile Millot (éds.), Lyrik nach 1989. Gewendete Lyrik ? Gespräche mit deutschen Dichtern aus der DDR, mitteldeutscher verlag, 2016.

Un compte rendu rédigé par Daniel Argelès.

Alors que l’on s’apprête à commémorer les trente ans de la chute du Mur – à s’interroger sur ce qu’il reste de la RDA dans les domaines politique, social, culturel, mais aussi sur l’évolution des nouveaux Länder dans l’Allemagne réunifiée et la mondialisation – la lecture de Lyrik nach 1989 apporte un éclairage intéressant. Continuer la lecture de « Compte rendu : Poètes de RDA – Sibylle Goepper et Cécile Millot (éds.), Lyrik nach 1989. Gewendete Lyrik ? Gespräche mit deutschen Dichtern aus der DDR, mitteldeutscher verlag, 2016. »

Lectures de Volker Braun à Paris, Toulouse, Montpellier et Lyon, 2 au 8 avril

Lectures de Volker Braun

à l’occasion de la parution de Poèmes choisis (Gallimard)
traduits par Jean-Paul Barbe et Alain Lance
Préface d’Alain Lance

http://adeaf.net/Lectures-de-Volker-Braun

http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Poesie-Gallimard/Poemes-choisis2

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search