S. Lorenz: « Schwarze Schwester Angela » – Die DDR und Angela Davis

https://www.hsozkult.de/publicationreview/id/reb-29593?title=s-lorenz-schwarze-schwester-angela-die-ddr-und-angela-davis&recno=18&q=DDR&sort=newestPublished&fq=&total=2359

Quel fut l’impact de la division et de la réunification de l’Allemagne sur sa toponymie ?

Réflexions sur les subtilités d’emploi des termes désignant les deux Allemagnes et leurs habitants. Un essai de Jean-Michel Pouget

Jean-Michel Pouget est maitre de conférences au département d’études germaniques de l’Université Paris Nanterre où il enseigne notamment la civilisation allemande et l’histoire des idées. (profil détaillé : https://www.parisnanterre.fr/m-jean-michel-pouget–790350.kjsp )

Le 3 octobre 1990, au terme de quarante années de division en deux États [1], l’Allemagne redevenait une nation, le peuple allemand renouait avec cette unité dont les concepteurs de la Loi fondamentale (Grundgesetz) avaient fait un impératif absolu inscrit en préambule à la constitution de 1949 qui ne valait à l’époque que pour une partie seulement du peuple allemand. « Ce qui va ensemble va maintenant grandir ensemble [2] » avait lancé l’ancien chancelier fédéral Willy Brandt au moment de la chute du Mur. Cette formule allait pourtant être cruellement démentie par la réalité des années 1990 caractérisée par la fracture persistante entre des populations devenues étrangères au terme de quatre décennies de vies séparées. Ce fossé qui n’est toujours pas totalement comblé, peut être appréhendé sous des angles multiples. Nous proposons ici un éclairage linguistique qui s’appuie sur les travaux du Leibniz Institut für Deutsche Sprache [3]. Dans une analyse de corpus consacrée aux termes clés du tournant de 1989/90 (Wendezeit) sont notamment étudiées de façon diachronique les différentes désignations des deux États allemands et de leurs habitants respectifs avant, pendant et après la chute du Mur. Continuer la lecture de « Quel fut l’impact de la division et de la réunification de l’Allemagne sur sa toponymie ? »

Soutenance de doctorat – Im Spannungsfeld zwischen Konflikt und Versöhnung: Die Netzwerke Gilbert Badias und der deutsch-deutsch-französische Kulturtransfer – Affrontement comme vecteur de réconciliation : Gilbert Badia et ses réseaux dans les transferts culturels entre la France, la RDA et la RFA

Le 5 mars 2021, Imke Schultz a soutenu sa thèse sous la direction conjointe (cotutelle) de Mesdames les Professeures Nicole Colin et Dorothee Kimmich (Aix-Marseille Université et Eberhard Karls Universität Tübingen).

Résumé en français et en allemand

Continuer la lecture de « Soutenance de doctorat – Im Spannungsfeld zwischen Konflikt und Versöhnung: Die Netzwerke Gilbert Badias und der deutsch-deutsch-französische Kulturtransfer – Affrontement comme vecteur de réconciliation : Gilbert Badia et ses réseaux dans les transferts culturels entre la France, la RDA et la RFA »

Online: Demokratie wagen! Demokratie und Teilhabe nach dem Fall der Mauer: Erfahrungen, Hoffnungen und Enttäuschungen

Mardi 30 mars à 18h, une discussion en ligne du cycle « Demokratie wagen! »

Institut historique allemand, en coopération avec la Maison Heinrich Heine

Demokratie und Teilhabe nach dem Fall der Mauer: Erfahrungen, Hoffnungen und Enttäuschungen in Kooperation mit der Maison Heinrich Heine

https://www.dhi-paris.fr/veranstaltungsdetails/seminare/SeminarTime/detail/online-oder-vor-ort-mit-online-uebertragung-demokratie-wagen3511.html

Mit Simultanübersetzung

Die Zeit zwischen dem 9. November 1989 und dem 3. Oktober 2010 Continuer la lecture de « Online: Demokratie wagen! Demokratie und Teilhabe nach dem Fall der Mauer: Erfahrungen, Hoffnungen und Enttäuschungen »

Colloque L’EST À L’OUEST : trajectoires, expériences et modes d’expression des intellectuels et artistes émigrés hors de RDA

Colloque L’EST À L’OUEST : trajectoires, expériences et modes d’expression des intellectuels et artistes émigrés hors de RDA – Der Osten im Westen: Lebens(ver)läufe, Erfahrungen, Ausdrucksformen von ausgereisten Intellektuellen und Künstlern der DDR

Roger Loewig, Eine deutsche Herbstlandschaft © VG Bild-Kunst, Bonn 2021

Colloque international organisé à distance du 25 au 27 mars
et le 09 avril 2021 par Emmanuelle Aurenche-Beau,
Sibylle Goepper, Anne Lemonnier-Lemieux, Ralf Zschachlitz.

Université Lyon 2, Université Lyon 3, ENS Lyon, Goethe Institut

Programme complet : http://llce.ens-lyon.fr/a-la-une/actualites-du-departement/section-allemand/lest-a-louest-trajectoires-experiences-et-modes-dexpression-des-intellectuels-et-artistes-emigres-hors-de-rda

Lorsqu’un dirigeant du PCF parisien visitait la RDA : extraits de Jean-Marie Argelès, « Longtemps (trop?) j’ai cru aux matins… »

Jean-Marie Argelès publie ces jours-ci ses mémoires sous le titre : « Longtemps (trop ?) j’ai cru aux matins… ». Né en 1936, professeur d’allemand, il fut, de 1966 à 1979, un des premiers dirigeants de la fédération parisienne du Parti communiste français. A ce titre, il a souvent fréquenté la RDA et ses apparatchiks. Il a aimablement accepté, ainsi que son éditeur, que nous publiions ici en exclusivité un extrait de son livre ayant trait à ses séjours en RDA, un  témoignage précieux sur l’histoire des relations entre la France et la RDA.

 

 La RDA, du côté du pouvoir

La vision qu’ont désormais les communistes du « socialisme réel » a perdu de la ferveur initiale. Le « rapport Khrouchtchev », malgré son caractère de coupe-feu, a brisé bien des certitudes. Les révélations qui filtrent obligent à relativiser : la construction du socialisme n’a pas été, n’est pas et ne sera pas un long fleuve tranquille. Long, certes, mais pas tranquille. On ne sait pas tout, on pressent et on se rassure en se disant que, dans d’autres conditions… Le hasard me donne l’occasion d’aller voir de plus près en RDA dont on se dit que, bénéficiant d’infrastructures économiques et culturelles héritées du passé et stimulée par la concurrence avec l’autre Allemagne, elle préfigure peut-être le socialisme dans un pays développé. Pour des raisons qui m’échappent – les dirigeants est-allemands tentent-ils de mettre un coin au sein du parti français dont les prises de position inquiètent ou bien la direction du SED de Berlin poursuit-elle des objectifs particuliers ? –, Konrad Naumann, le premier secrétaire de Berlin-Est, troisième ou quatrième homme du régime, annonce à la fédé parisienne, en 1972, qu’il entend développer avec elle des relations de fédération à fédération. Je pense que c’était chose inédite. Les directions nationales ne semblent pas s’opposer au projet. Me voilà donc parti, au printemps, hôte officiel cette fois, reçu à Berlin-Schönefeld avec fleurs, délégation et limousine !

Continuer la lecture de « Lorsqu’un dirigeant du PCF parisien visitait la RDA : extraits de Jean-Marie Argelès, « Longtemps (trop?) j’ai cru aux matins… » »

Recension de l’ouvrage d’Elisa Goudin-Steinmann et Agnès Arp, La RDA après la RDA – et interview avec Médiapart

Une recension de cet ouvrage, rédigée par Anne-Marie Pailhès, est parue dans le blog La vie des idées : https://laviedesidees.fr/Arp-Goudin-Steinmann-La-RDA-apres-la-RDA.html

Les abonnés à Médiapart peuvent aussi regarder en ligne l’interview filmé d’Elisa Goudin-Steinmann :https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/271220/allemagne-les-discours-sur-la-rda-sont-parfois-caricaturaux

 

Compte rendu – Daniela Dahn, Rainer Mausfeld, Tam Tam und Tabu

Daniela Dahn, Rainer Mausfeld : Tam Tam und Tabu. Die Einheit : Drei Jahrzehnte ohne Bewährung, Frankfurt/Main, Westend Verlag, 2020, 192 p.

Un compte rendu de Jean Mortier.

Nul n’ignore, en Allemagne, le nom de Daniela Dahn. Redoutable polémiste, elle est, par ses analyses percutantes des effets de la réunification sur l’Est de l’Allemagne et sur ses habitants, toujours allée à contre-courant des opinions établies et des récits convenus. Rares sont ses textes qui, au moment de leur publication n’ont pas été un événement médiatique en même temps qu’un sujet de controverses.

En sera-t-il de même de celui qui vient d’être publié et dont elle est la co-autrice avec Rainer Mausfeld ? On verra.

Rainer Mausfeld est moins connu du grand public. Depuis 2015 il publie sur les méthodes de manipulation mentale dans les médias et dans la politique, et sur la transformation, perçue par lui, de la démocratie représentative en une « démocratie d’élite néolibérale » (extrait de Wikipedia).

Le présent volume comporte cinq textes : trois d’entre eux ont Daniela Dahn pour auteur, Rainer Mausfeld en signe un ; le cinquième est un échange à deux voix. Continuer la lecture de « Compte rendu – Daniela Dahn, Rainer Mausfeld, Tam Tam und Tabu »

Unterleuten, la série télévisée de Matti Geschonnek

Une analyse rédigée par Clémentine Condé, germaniste, étudiante en Master 2 MEEF à l’université Paris Nanterre en 2019/2020.

Unterleuten – le village déchiré, une série de Matti Geschonneck

« – Il ne se passe pas grand chose ici. – On avait plus de services avant : un médecin, une pharmacie, une école, deux magasins. Maintenant, les habitants doivent se déplacer à Plausitz. […] – Cela pourrait bientôt changer. Vous allez voir, on va aller de l’avant à Unterleuten. Grâce à vous, et grâce à moi. »

Deux personnes discutent au milieu d’un champ de blé séché par le soleil de l’été, « le plus chaud depuis des années » ; derrière se dresse un clocher parmi une dizaine d’habitations, pas une voiture, les oiseaux gazouillent, tout semble paisible. Et pourtant. Continuer la lecture de « Unterleuten, la série télévisée de Matti Geschonnek »

Analyse comparative de deux quartiers de Berlin pendant la Guerre froide : H. Hochmuth: Friedrichshain und Kreuzberg im geteilten Berlin

https://www.hsozkult.de/publicationreview/id/reb-26300?utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2020-8&utm_campaign=htmldigest&utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2020-8&utm_campaign=htmldigest

Nouveau numéro de la revue Allemagne d’Aujourd’hui : L’Allemagne unifiée, 30 ans après

Où en est l’Allemagne trente après avoir réalisé son unification ? Sur le plan politique, économique, social, culturel. La question du différentiel est-ouest et de « l’unité intérieure » Quel rôle assume l’Allemagne unifiée en Europe et dans le monde ? Quelle défense veut-elle pour l’Europe ?

Le numéro peut être acheté sur le site des Presses du Septentrion : http://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100509090

ou consulté en ligne sur CAIRN.

Table des matières

DOSSIER

L’Allemagne unifiée, trente ans après

Un dossier dirigé par Étienne Dubslaff, Hans Stark et Jérôme Vaillant

Introduction. Étienne Dubslaff, Hans Stark et Jérôme Vaillant……………..3
É. Dubslaff– La « révolution pacifique » et la « réunification allemande » ..8 Continuer la lecture de « Nouveau numéro de la revue Allemagne d’Aujourd’hui : L’Allemagne unifiée, 30 ans après »

Diffusion sur ZDF de la série « Unterleuten », d’après le roman de Juli Zeh

Unterleuten, le roman de Juli Zeh paru en français sous le titre de Brandebourg, a déjà fait l’objet d’un compte rendu sur ce carnet. Son adaptation cinématographique en trois parties est disponible jusqu’en septembre 2020 sur la médiathèque de ZDF : https://www.zdf.de/serien/unterleuten/unterleuten—das-zerrissene-dorf-1-100.html

Appel à communication : ALLEMAGNE, 30 ANS APRÈS. DE L’UNIFICATION À L’UNITÉ ? Strasbourg

La Maison interuniversitaire des sciences de l’Homme – Alsace (MISHA), la Maison des sciences de l’Homme de Lorraine (MSHL) et le Centre interdisciplinaire d’études et de recherches sur l’Allemagne (CIERA) organisent les 1er et 2 octobre 2020 à Strasbourg un colloque interdisciplinaire sur l’unification allemande.

https://ages-info.org/fr/2020/01/23/cfp_allemagne-30-ans-apres-de-lunification-a-lunite_1er-2octobre-2020-_strasbourg_delai-6-mars-2020/#content