Étienne Dubslaff, « Oser plus de socialdémocratie » La recréation et l’établissement du Parti social-démocrate en RDA, Berlin, Éditions Peter Lang, Civilisations et Histoire, 2019.

 

https://www.peterlang.com/document/1110888

Comme l’a montré Christophe Prochasson dans Le socialisme, une culture[1], la doctrine socialiste ne se laisse pas enfermer dans le périmètre d’une définition simple et stable dans le temps. « Dans la grande cuisine des idéologues, le chaudron socialiste est celui qui réclame le plus de soin et d’attention. Il déborde toujours ses fondateurs, ses organisations, son électorat traditionnel, les forces sociales qu’il est censé représenter[2] ». Dans cette optique, le cas de la recréation du Parti social-démocrate en RDA en octobre 1989 sous le nom de SDP et des diverses expériences qu’il traverse jusqu’à sa fusion avec le SPD ouest-allemand en septembre 1990 nous semble être un cas d’école : c’est à la fois un phénomène fascinant, propre aux époques de grande fièvre collective, où des anonymes peuvent se voir confier, en un temps record, des responsabilités auxquelles ils ne s’étaient pas préparés. Et c’est aussi l’histoire d’un échec, car les sociaux-démocrates est-allemands n’ont finalement pas réussi à empêcher que leur identité et leur pays ne soient happés par la RFA[3]. Continuer la lecture de « Étienne Dubslaff, « Oser plus de socialdémocratie » La recréation et l’établissement du Parti social-démocrate en RDA, Berlin, Éditions Peter Lang, Civilisations et Histoire, 2019. »