Sonia Combe, La loyauté à tout prix. Les floués du “socialisme réel”.

Sonia Combe, La loyauté à tout prix. Les floués du “socialisme réel”, Lormont, Le bord de l’Eau, 2019.

Un compte rendu de Coline PERRON

Après s’être fait connaître dans les années 1990 par ses travaux sur le rapport à l’archive dans les sociétés post-communistes, Sonia Combe revient avec La loyauté à tout prix sur un thème qui lui tient à cœur : la place des intellectuel(le)s en RDA.  Elle l’avait déjà abordé, vingt ans plus tôt, à travers le prisme de la surveillance, dans son ouvrage sur les intellectuels et la Stasi[1]. Il s’agit ici d’un hommage assumé à celles et ceux qui sont retournés en Allemagne après la guerre avec la volonté d’y construire un État socialiste. Le prologue, « Un rêve tué par des imbéciles[2] », donne le ton. Sonia Combe se propose en effet de raconter « l’histoire de cette génération et de ses fils, biologiques et spirituels, floués par l’Histoire […] » ; « Non pas l’histoire des apparatchiks médiocres et redoutables, ni celle des membres du Parti par conformisme, mimétisme, ou opportunisme ; mais l’histoire de ceux qui se sont tus, davantage par loyauté envers un idéal dévoyé que par lâcheté[3]. »

Cet ouvrage se propose donc d’étudier « les racines » de cette loyauté des marxistes est-allemands. Dans un chapitre introductif, « Le prix de la loyauté[4] », Sonia Combe annonce son parti pris et reprend les propos tenus par l’essayiste Daniela Dahn une dizaine d’années après la chute du Mur : l’étude du socialisme allemand serait, et resterait encore, « largement une étude de tonalité anticommuniste[5] ». Continuer la lecture de « Sonia Combe, La loyauté à tout prix. Les floués du “socialisme réel”. »

Online: Demokratie wagen! Demokratie und Teilhabe nach dem Fall der Mauer: Erfahrungen, Hoffnungen und Enttäuschungen

Mardi 30 mars à 18h, une discussion en ligne du cycle “Demokratie wagen!”

Institut historique allemand, en coopération avec la Maison Heinrich Heine

Demokratie und Teilhabe nach dem Fall der Mauer: Erfahrungen, Hoffnungen und Enttäuschungen in Kooperation mit der Maison Heinrich Heine

https://www.dhi-paris.fr/veranstaltungsdetails/seminare/SeminarTime/detail/online-oder-vor-ort-mit-online-uebertragung-demokratie-wagen3511.html

Mit Simultanübersetzung

Die Zeit zwischen dem 9. November 1989 und dem 3. Oktober 2010 Continuer la lecture de « Online: Demokratie wagen! Demokratie und Teilhabe nach dem Fall der Mauer: Erfahrungen, Hoffnungen und Enttäuschungen »

Colloque L’EST À L’OUEST : trajectoires, expériences et modes d’expression des intellectuels et artistes émigrés hors de RDA

Colloque L’EST À L’OUEST : trajectoires, expériences et modes d’expression des intellectuels et artistes émigrés hors de RDA – Der Osten im Westen: Lebens(ver)läufe, Erfahrungen, Ausdrucksformen von ausgereisten Intellektuellen und Künstlern der DDR

Roger Loewig, Eine deutsche Herbstlandschaft © VG Bild-Kunst, Bonn 2021

Colloque international organisé à distance du 25 au 27 mars
et le 09 avril 2021 par Emmanuelle Aurenche-Beau,
Sibylle Goepper, Anne Lemonnier-Lemieux, Ralf Zschachlitz.

Université Lyon 2, Université Lyon 3, ENS Lyon, Goethe Institut

Programme complet : http://llce.ens-lyon.fr/a-la-une/actualites-du-departement/section-allemand/lest-a-louest-trajectoires-experiences-et-modes-dexpression-des-intellectuels-et-artistes-emigres-hors-de-rda

Lorsqu’un dirigeant du PCF parisien visitait la RDA : extraits de Jean-Marie Argelès, “Longtemps (trop?) j’ai cru aux matins…”

Jean-Marie Argelès publie ces jours-ci ses mémoires sous le titre : « Longtemps (trop ?) j’ai cru aux matins… ». Né en 1936, professeur d’allemand, il fut, de 1966 à 1979, un des premiers dirigeants de la fédération parisienne du Parti communiste français. A ce titre, il a souvent fréquenté la RDA et ses apparatchiks. Il a aimablement accepté, ainsi que son éditeur, que nous publiions ici en exclusivité un extrait de son livre ayant trait à ses séjours en RDA, un  témoignage précieux sur l’histoire des relations entre la France et la RDA.

 

 La RDA, du côté du pouvoir

La vision qu’ont désormais les communistes du “socialisme réel” a perdu de la ferveur initiale. Le “rapport Khrouchtchev”, malgré son caractère de coupe-feu, a brisé bien des certitudes. Les révélations qui filtrent obligent à relativiser : la construction du socialisme n’a pas été, n’est pas et ne sera pas un long fleuve tranquille. Long, certes, mais pas tranquille. On ne sait pas tout, on pressent et on se rassure en se disant que, dans d’autres conditions… Le hasard me donne l’occasion d’aller voir de plus près en RDA dont on se dit que, bénéficiant d’infrastructures économiques et culturelles héritées du passé et stimulée par la concurrence avec l’autre Allemagne, elle préfigure peut-être le socialisme dans un pays développé. Pour des raisons qui m’échappent – les dirigeants est-allemands tentent-ils de mettre un coin au sein du parti français dont les prises de position inquiètent ou bien la direction du SED de Berlin poursuit-elle des objectifs particuliers ? –, Konrad Naumann, le premier secrétaire de Berlin-Est, troisième ou quatrième homme du régime, annonce à la fédé parisienne, en 1972, qu’il entend développer avec elle des relations de fédération à fédération. Je pense que c’était chose inédite. Les directions nationales ne semblent pas s’opposer au projet. Me voilà donc parti, au printemps, hôte officiel cette fois, reçu à Berlin-Schönefeld avec fleurs, délégation et limousine !

Continuer la lecture de « Lorsqu’un dirigeant du PCF parisien visitait la RDA : extraits de Jean-Marie Argelès, “Longtemps (trop?) j’ai cru aux matins…” »

Recension de l’ouvrage d’Elisa Goudin-Steinmann et Agnès Arp, La RDA après la RDA – et interview avec Médiapart

Une recension de cet ouvrage, rédigée par Anne-Marie Pailhès, est parue dans le blog La vie des idées : https://laviedesidees.fr/Arp-Goudin-Steinmann-La-RDA-apres-la-RDA.html

Les abonnés à Médiapart peuvent aussi regarder en ligne l’interview filmé d’Elisa Goudin-Steinmann :https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/271220/allemagne-les-discours-sur-la-rda-sont-parfois-caricaturaux

 

Compte rendu – Daniela Dahn, Rainer Mausfeld, Tam Tam und Tabu

Daniela Dahn, Rainer Mausfeld : Tam Tam und Tabu. Die Einheit : Drei Jahrzehnte ohne Bewährung, Frankfurt/Main, Westend Verlag, 2020, 192 p.

Un compte rendu de Jean Mortier.

Nul n’ignore, en Allemagne, le nom de Daniela Dahn. Redoutable polémiste, elle est, par ses analyses percutantes des effets de la réunification sur l’Est de l’Allemagne et sur ses habitants, toujours allée à contre-courant des opinions établies et des récits convenus. Rares sont ses textes qui, au moment de leur publication n’ont pas été un événement médiatique en même temps qu’un sujet de controverses.

En sera-t-il de même de celui qui vient d’être publié et dont elle est la co-autrice avec Rainer Mausfeld ? On verra.

Rainer Mausfeld est moins connu du grand public. Depuis 2015 il publie sur les méthodes de manipulation mentale dans les médias et dans la politique, et sur la transformation, perçue par lui, de la démocratie représentative en une « démocratie d’élite néolibérale » (extrait de Wikipedia).

Le présent volume comporte cinq textes : trois d’entre eux ont Daniela Dahn pour auteur, Rainer Mausfeld en signe un ; le cinquième est un échange à deux voix. Continuer la lecture de « Compte rendu – Daniela Dahn, Rainer Mausfeld, Tam Tam und Tabu »

Compte rendu de lecture : correspondance de Sarah Kirsch et Christa Wolf

Un compte rendu rédigé par Katja Schubert, maître de conférences à l’Université Paris Nanterre, spécialiste de littérature germanophone contemporaine

Die Fahrt wird schneller dem Rand meines Lands zu.

Sarah Kirsch/Christa Wolf, Wir haben uns wirklich an allerhand gewöhnt. Der Briefwechsel. Hg. Sabine Wolf unter Mitarbeit von Heiner Wolf, Berlin, Suhrkamp 2019, 438 S.

2020 ist das Jahr, in dem drei wichtige Literaturpreise an Autorinnen vergeben werden, die den Großteil ihres Lebens in der DDR verbracht haben: der Büchnerpreis geht an Elke Erb, Continuer la lecture de « Compte rendu de lecture : correspondance de Sarah Kirsch et Christa Wolf »

Revue Idées n° 6

Dans le n° 6 de la revue Idées (L’actualité des essais), un dossier sur la RDA vue aujourd’hui par les chercheurs français.

“Explorez la RDA Society : 30 ans après la chute du Mur, des chercheurs français trouvent un regain d’intérêt pour la défunte RDA. Pourquoi ?”,          p. 42-51. Alain Lance/Nicolas Offenstadt/Anne-Marie Pailhès/Elisa Goudin

https://www.lesinfluences.fr/Revue-Idees-no6-philosophie-feline-et-democratie-s.html

CFP: Dreißig Jahre danach. Mauerfall und deutsche Einheit in Literatur, Kultur und Politik. Versuch einer Bilanz (01.02.2020)

Appel à communication, colloque du 28 au 30 septembre 2020, Université Adam Mickiewicz, Poznań

https://networks.h-net.org/node/79435/discussions/5434302/tagung-28-30092020-amu-pozna%C5%84-drei%C3%9Fig-jahre-danach-mauerfall-und

Anne-Marie Pailhès, Communautés rurales en Allemagne de l’Est : vers une réunification des contre-cultures ?

Anne-Marie Pailhès, Communautés rurales en Allemagne de l’Est : vers une réunification des contre-cultures ?, Paris, Presses de la Sorbonne nouvelle, 2019, 356 p.

ISBN: 978-2-379065-020-5

Le présent ouvrage livre les résultats très richement contextualisés d’une vaste enquête de terrain menée par l’auteure en deux temps, à presque dix ans d’intervalle, en 2006/2007 et 2015/16, dans cinq communautés rurales d’Allemagne de l’Est. Ces communautés rurales se sont établies sur le territoire de l’ex-RDA à la suite de l’unification, en octobre 1990, des deux Etats allemands et représentent un petit échantillon d’un phénomène quantitativement plus important.

Le fil rouge de l’analyse est indiqué dans le titre et porte tout particulièrement sur la dimension Est-Ouest du phénomène étudié, considérée sous différents angles : quels ont été les ressorts principaux (économiques, idéologiques, historiques ou autres) de cette installation numériquement remarquable de communautés « alternatives » en Allemagne de l’Est, après 1990 ? Quel rôle y ont joué les éventuels transferts culturels d’Ouest en Est ou réciproquement, qu’il s’agisse de l’héritage du mouvement alternatif ouest-allemand des années 1970/80 et de ses diverses racines intellectuelles, ou, à l’inverse, qu’il s’agisse de l’impact exercé par l’environnement est-allemand, géographiquement et socialement spécifique, sur les communautés étudiées ? Que peut-on dire des relations Est-Ouest au sein de la mouvance communautaire étudiée ? Continuer la lecture de « Anne-Marie Pailhès, Communautés rurales en Allemagne de l’Est : vers une réunification des contre-cultures ? »

Journée d’étude sur Lutz Seiler, 22 mars 2019, Paris

L’écrivain Luz Seiler est en résidence d’écrivain à la Sorbonne en mars et avril 2019.

Une journée d’étude lui est consacrée :

https://www.maison-heinrich-heine.org/manifestations-culturelles/2019/mars/lutz-seiler

La destruction de l’église de l’université à Leipzig en 1968 : “Demolition on Karl Marx Square. Cultural Barbarism and the People’s State in 1968” Demshuk, Andrew

Compte rendu signalé

Demolition on Karl Marx Square. Cultural Barbarism and the People’s State in 1968/ Demshuk, Andrew, New York 2017: Oxford University Press

Compte rendu de colloque : “La nostalgie du communisme” – Sehnsucht nach dem „Kommunismus“? Kulturen der Vergangenheit, Gegenwart und Zukunft bei jungen Menschen in Südost- und Osteuropa und in Ostdeutschland im 21. Jahrhundert / Tagungsbericht

Sehnsucht nach dem „Kommunismus“? Kulturen der Vergangenheit, Gegenwart und Zukunft bei jungen Menschen in Südost- und Osteuropa und in Ostdeutschland im 21. Jahrhundert/ Nostalgie du “communisme” ? Les cultures du passé, du présent et de l’avenir chez les jeunes en Europe du Sud-Est, en Europe de l’Est et en Allemagne de l’Est au XXIème siècle.

https://www.hsozkult.de/conferencereport/id/tagungsberichte-7706?utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2018-5&utm_campaign=htmldigest&utm_source=hskhtml&utm_medium=email&utm_term=2018-5&utm_campaign=htmldigest